Vignemale, sans photos...ou presque...

Course mémorable, paysages sublimes...
...surtout si on pense à emporter son appareil photo!! 
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Pointe Chausenque et Pique Longue
depuis le Petit Vignemale.
Photo de Bernard

Entonnoir de Gaube et Piton Carré (3197m)
Photo de Xavier (Monax)

Pointe Chausenque, glacier,
couloir de Gaube et Piton Carré
Photo de Robert

Pique Longue du Vignemale (3298m)
Photo de Robert

Pointe Chausenque, vallée et glacier d'Ossoue,
massif Gavarnie-Mont Perdu, Montferrat,
depuis le sommet de la Pique Longue (3298m)
Photo de Robert

Infiernos, Ossau et Balaïtous depuis le sommet
de la Pique Longue du Vignemale (3298m)
Photo de Robert

Vignemale depuis le Turon de Néouvielle
Photo perso, hors ascension.

18 août 1998:
Pas de photo de cette sortie réalisée au siècle dernier (quelle arnaque, ce blog!!) - (1)
Ayant stupidement oublié mon appareil ce jour-là, et n'ayant pas trouvé d'âme charitable pour m'envoyer quelques photos "du jour", vous ne trouverez ici qu'un cliché personnel, pris "à distance", à plusieurs années d'intervalle.

Heureusement, Bernard, Robert et Xavier (Monax) m'ont aimablement donné l'autorisation d'utiliser leurs photos -superbes - qui ont été prises sur le même parcours. Celles-ci m'ont ainsi permis de revivre cette belle sortie en images, comme si j'y étais...
Pour en savoir plus sur Robert
Sur Monax

Encore merci à eux.

Merci également à Jean, de Cauterets, qui fut notre "compagnon-guide" sur cette ascension complétée par le Clos de la Hount, de l'une des plus belles montagnes des Pyrénées.

Depuis le barrage d'Ossoue, la course, bien qu'un peu longue, est réalisable dans la journée. (2)
  • (1) Retour -enfin-  sur ce magnifique sommet... avec PHOTOS (!!), en juillet 2011: VIGNEMALE, PITON CARRE
  • (2) Sans vouloir jouer les rabat-joie, on n'insistera jamais assez sur la nécessité, pendant toute la traversée du Glacier d'Ossoue, d'être sérieusement équipés (crampons, piolet) et si possible encordés, surtout en milieu et fin de saison.

RESUME DU PARCOURS
  (Notes personnelles de 1998)
Traversée de glacier -avec piolet, crampons et corde-,
puis escalade terminale (F+)

Accès route: à la sortie de Gavarnie, prendre à droite la route de la vallée d'Ossoue. Elle se transforme rapidement en piste étroite et défoncée (véhicule tout-terrain utile...). Dix (!) kilomètres plus tard, elle aboutit au barrage d'Ossoue.

0h 00: Barrage d'Ossoue, 1834m. Suivre le sentier du Parc National qui longe le lac sur sa rive gauche, puis traverser la longue plaine des Oulettes d'Ossoue. Franchir une passerelle sur le torrent et monter (raide) le long des pentes du Barranco d'Ossoue.
1h 45: on atteint une cascade, puis le sentier, toujours assez raide, traverse vers 2090m un ou deux ponts de neige qui peuvent céder en fin de journée.
2h 30 (environ) Grottes de Bellevue- 2430 m- creusées par Russell en 1888.
Cent mètres plus tard, on atteint une bifurcation. Laisser le sentier de droite qui monte au refuge de Baysselance et poursuivre à l'Ouest en direction du glacier.
3h 30: Base du Glacier d'Ossoue, à environ 2700m.
En été, on chausse en général  les crampons et on s'encorde à cet endroit.
Le glacier, assez raide au départ, se remonte sur sa partie gauche (OSO). Puis il est possible de le traverser vers la droite lorsqu'il devient moins raide, pour viser le point entre le Piton Carré et la Pique Longue. On arrive sans difficulté particulière- attention aux crevasses tout de même- au-dessus de la brèche de Gaube vers 3140m. Celle-ci surplombe le fameux couloir qui déverse de plus de 900m sur la vallée!!
On termine 10 à 15mn plus tard l'ascension du glacier et on atteint le pied de la Pique Longue à 3190m environ (roches de couleur ocre).
4h 30 à 4h 45 : On dépose la quincaillerie (piolet, crampons) pour grimper dans la pierraille.
L'ascension est relativement facile, mais le rocher schisteux y est "raboté" par le passage des montagnards. Il faut également se méfier des chutes de pierres. On atteint la dernière grotte de Russel (Grotte du Paradis), juste sous le sommet, sur la droite.
5h à 5h 15: PIQUE LONGUE DU VIGNEMALE, 3298m.

On peut rapidement grimper-à l'ouest- par une courte escalade exposée au Pic du Clos de la Hount (3289m), en contournant un ou deux pitons délicats. Nous avions pu compter sur l'accompagnement d'une personne connaissant le parcours (1)

Retour par le même itinéraire, en 4h 15 environ.
  • (1) La voie normale du Pic du Clos de la Hount part  du col de Cerbillona que nous avions rejoint au retour.

6 commentaires:

Robert a dit…

Rebonjour
Si tu souhaites des photos de randonnée au Vignemale, tu peux aller sur le site "Randozone" et dans la fiche "Vignemale" j'y ai 5 photos que tu peux copier sans problème.
@+
Robert

Lagrole a dit…

Merci Robert, c'est sympa!
Je vais en copier une ou deux, ainsi qu'une autre que j'ai en "magasin" et qui montre une jolie vue du glacier d'Ossoue tel que je l'ai trouvé lors de ma sortie.
J'espère compléter le tout en faisant à nouveau ce beau sommet...avec appareil photo!

Anonyme a dit…

Bonjour Lagrole,
J'ai également vécue ce genre de mésaventure (batteries out).
Je comprends ta déception.
Je n'ai pas encore gravi le vignemale (projet avorté).
Peut-être cette année...
Il y a 3 ans, je suis monté au petit vignemale (par la vallée d'ossoue).
J'ai qq photos du glacier (depuis le sommet, notamment).
Si tu veux, je te les envoie et tu choisis ce qui te convient.
Bernard

Lagrole a dit…

Hello Bernard,
Je viens de voir ton message!
Je suis évidemment intéressé par des photos prises depuis le Petit Vignemale.Envoie-les plutôt en mp sur le forum Pteam.
Et pourquoi pas une expédition vers la Pique Longue l'été prochain?

Anonyme a dit…

Bonjour Peio,
Bref passage pour ajouter qq photos musicales (lac d'ossoue-petit vignemale).
http://www.dailymotion.com/berlang/video/x5g61x_petit-vignemale-vignemale_sport

Une illustration musicale que n'aurait peut-être pas réprouvé "le fou du Vignemale".
bernard

Lagrole a dit…

Quel plaisir de retourner vers ce sommet fascinant en juillet 2011... et d'en rapporter des photos!
La patience est bien l'une des vertus du montagnard...