Pibeste en boucle

Un classique du Lavedan...
... et un beau panorama au-dessus des nuages.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours (voie retour en bleu)

Peu après le départ,
première bifurcation à 800m environ.

Seconde bifurcation et sentier raide, à droite.

La tempête a frappé....

Poursuite de la montée
vers le Mailh d'Arréou.

On appuie à gauche vers 1000m.

Sentier raide surplombant un ravin

Col du Mailh d'Arréou dans les nuages.

Sur la crête en direction du col d'Oustu.

Environs du Col d'Oustu
 juste avant d'entrer dans le bois 
pour la montée finale. 

Sommet du Pibeste en vue, 
après la raide pente boisée.

Sommet du Pic du Pibeste, 
juste au-dessus du nuage. 

Depuis le sommet du Pic du Pibeste,
Cabaliros, Monné, Balaïtous, Palas, Gabizos, Latte de Bazen. 

Depuis le sommet du Pic du Pibeste, 
Pic Hautacam, puis Montaigu, Léviste, Soum de Nere... 

Depuis le sommet du Pic du Pibeste,
Viscos, Ardiden, Vignemale, Cabaliros, Monné, Balaïtous...

Depuis le sommet du Pic du Pibeste:
Léviste, Monte Perdido, Cilindro, 
Ardiden, Vignemale, Cabaliros, Monné, Malheshores.. 

Sommet du Pic du Pibeste. 

Début de la descente sur la crête ouest
du Pic du Pibeste. 

Partie supérieure du  chemin des gardes.

Bifurcation au niveau d'une clairière, 
vers le bois de Ségus.

Depuis la descente, le Prat du Rey.

Descente dans la hêtraie du bois de Ségus.

Bifurcation de Cargadet.

Depuis la piste, Mailh d'Arréou.?

Soum de Mont Agut, masquant le Pibeste, 
depuis les environs de Cap de la Serre

Fin du parcours et repos mérité...

3 avril 2021:
Superbe belvédère du Lavedan, fréquenté en toute saison (1), sauf quand les conditions de neige rendent difficilement praticables certaines pentes abruptes du massif.

Je n'avais jamais eu l'occasion de monter au Pic du Pibeste, "le Pibeste" comme l'appellent les randonneurs de la région. Une lacune enfin comblée en 2021...

Après une montée raide dans les nuages en versant nord (depuis le Cap de la Serre au-dessus de Ségus), j'ai eu la chance de voir percer le soleil juste avant le sommet, et d'observer les grandes cimes enneigées des Pyrénées occidentales au-dessus de la mer de nuages. 
Vue bouchée sur la vallée mais images magiques des massifs du Mont Perdu, Vignemale, Balaïtous- Palas,  Gabizos etc... et des plus proches Ardiden et Viscos.

A retour, grâce à un sympathique montagnard lourdais qui m'a indiqué le départ du "chemin des gardes", j'ai pu, avec ma fidèle et toujours motivée coéquipière à 4 pattes Hanna, revenir en boucle par le bois de Ségus, sans avoir à redescendre les pentes raides empruntées à l'aller.
  • (1) La veille de ma sortie, le 2 avril 2021, un randonneur tarbais a fait une chute mortelle sur la crête ouest du Pibeste. Bien que fréquenté et balisé sur ses voies "normales", le massif  du Pibeste n'est pas sans danger.

RESUME DU PARCOURS:
Montée raide, à réaliser sur sol sec.
Voie retour agréable dans le bois.

Accès route:
Village de Ségus, situé peu avant Lourdes en venant de Pau et accessible par la D13, ou depuis l'A64 en prenant la sortie 12 direction Lourdes, puis Aspin-en-Lavedan, Ossen et enfin Ségus. A la sortie du village, suivre le chemin du Boustu sur 1.7km et se garer sur le parking du Cap de la Serre.

0h 00: Parking du Cap de la Serre, 727m; 30T 0736828; 4772578.
On emprunte au sud puis SE la piste qui longe une ou deux fermes et franchit une barrière canadienne. 
0h 15: première bifurcation à 794m -30T 0737333; 4772037- et panneau indiquant, à droite (ouest): "Pibeste par le chemin des Gardes", et à gauche (SSE): "Pibeste par Mailh d'Arréou". 
J'ai suivi ce chemin de gauche qui passe quelques minutes plus tard près d'une ancienne carrière.
0h 20:  Bifurcation à 859m- 30T 0737512; 4771709-, et amorce d'un sentier sur la droite (panneaux, balisage jaune).
On s'élève au sud dans la hêtraie sur ce sentier bien raide, et on surplombe un peu plus haut une barre rocheuse. 
0h 40 environ: panneau vert à 1010m- 30T 0737447; 4771267, indiquant la direction du Pibeste. 
Le sentier appuie à gauche / Est au-dessus d'un ravin, puis traverse une longue pente herbeuse. Étroit et exposé, ce passage peut être délicat sur sol humide. 
1h environ: Col de Mailh d'Arréou, 1128m; 30T 0737816; 4771365. Le panorama depuis ce vaste col herbeux est réputé, mais hélas, l'horizon était bouché le jour de cette sortie.
On suit la crête à droite, d'abord à découvert jusqu'au col d'Oustu. On entre ensuite dans le bois de hêtres direction sud (poteau indicateur), et on remonte le bois très raide en s'aidant parfois des racines. Un dernier effort permet de se hisser sur la crête sommitale du Pibeste.
1h 20 environ: Cairn sur la crête à 1341m; 30 T 0737613; 4770781. La voie s'aplanit et on suit à gauche le sentier direction ESE jusqu'au sommet situé à 150m environ. 
1h 30 à 1h 40 selon conditions: Pic du PIBESTE, 1349m; 30 T 0737752; 4770712. Magnifique panorama par temps clair.

Au retour, grâce aux conseils d'un sympathique montagnard lourdais rencontré près du sommet, j'ai suivi le "chemin des Gardes", habilement tracé  et balisé, versant ouest.
Pour cela, on revient au niveau du cairn coté 1341, avant de suivre plein ouest pendant environ 600m le sentier horizontal, empierré puis boisé, qui évite par la gauche le pic de Boun et rejoint une clairière (2 cairns)
2h 10 environ: Clairière à 1330m - 30T 0736835; 4770604. 
On descend à droite / Nord au milieu de plusieurs conifères abattus, en suivant le balisage. Le sentier, agréable et bien tracé, traverse la forêt- quelques passages humides- et rejoint la piste à 922m. 
On suit cette piste direction NNE sur environ 1km, avant de retrouver la bifurcation cotée 794 laissée à l'aller et de rejoindre le Cap de la Serre.
3h 30 à 3h 45: parking du Cap de la Serre. 

Pic du Jer sans panorama

 Petit décrassage de reprise...
...dommage pour le panorama.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours (entièrement balisé)

Peu après le départ de la gare inférieure.

Départ du sentier. 

Le large sentier 
dans sa partie caillouteuse.

Protections pour descente VTT...

Cabane en ruine vers 550m.

Les 3 croix, près du col éponyme.

Gare supérieure du funiculaire. 

Près de la gare supérieure.

Abri sous le sommet.

Marches avant le sommet.

Dernier panneau sous le sommet.

Sommet du Pic du Jer 
sans visibilité...

Pause au sommet du Pic du Jer. 

Observatoire en mauvais état au sommet.

Descente sous un ciel un peu moins lourd.

Vue sur Lourdes à la descente.

Descente dans la partie caillouteuse.

6 mars 2021:
Première sortie de l'année- avec un modeste dénivelé de 550m...-, après plus de deux mois sans montagne et une activité physique réduite au minimum... 
J'ai choisi un jour d'hiver pour visiter le très panoramique et fréquenté Pic du Jer, en profitant de la fermeture du funiculaire. Hélas,  l'éclaircie espérée n'est jamais venue et la montée s'est faite dans la brume et le froid. 

Qu'importe, l'essentiel était de retrouver quelques sensations de montagne en compagnie de ma fidèle coéquipière à 4 pattes Hanna, elle aussi un peu "rouillée" ...

RESUME DU PARCOURS.

Accès route: Depuis Lourdes, repérer la direction du parking du funiculaire du Pic du Jer, situé sur la D821.

0h 00: Depuis le parking situé à 420m, on prend l'escalier qui mène à la gare du funiculaire inférieur. 
On contourne la gare par la droite - panneau "Pic de Jer-Col des Trois Croix-Petit Jer..-, et on grimpe sur le large chemin balisé rouge et blanc.
0h 10: Départ du sentier principal, à droite d'un grand portail; ruisseau.
Des panneaux d'information indiquent le sentier pédestre et signalent sur la première partie de la montée les croisements de pistes de VTT. Le sentier est d'abord assez raide dans le bois, s'oriente au NE puis sud -bifurcation avec la "côte des Courriers" à ne pas rater au retour-, avant de faire une grande courbe au NE, sur des pentes moins raides.
1h environ: Col des Trois Croix à 680m.
On prend à droite donc plein sud le large sentier en laissant le chemin de gauche/ GR78.
1h 20 sans se presser: Gare supérieure du funiculaire, 886m.
On suit à gauche le petit chemin bitumé qui s'élève en zigzag. On découvre bientôt un abri couvert non loin du sommet.
On peut suivre l'ancien sentier taillé de marches, un peu glissant sur sol humide, mais forcément moins fréquenté par les VTT... 
1h 30 à 1h 40: Pic du JER, 951m. Observatoire en mauvais état et table panoramique... certainement passionnante par temps clair.

Je suis revenu par le même itinéraire.

Bizkarze, au vent d'hiver

Dernière sortie, en mode déconfiné.. . 

... de cette année 2020 si spéciale.

Plan du parcours.
Variante en orange pour le retour

Au départ des chalets d'Iraty, 
Massif Anie-Ansabère...

Depuis la crête d'Organbidexka, 
Orhi, Bizkarze et Odeizu.

Pelüsagaina.

Pause au pied de Lapatinegaina,
avant d'aborder la montée de Pelüsagaina.

Depuis le sommet de Pelüsagaina,
Crête et bois de Patchoula, puis Ortzanzurieta.

Depuis les environs du col Sensibile,
Soumcouy, Anie, Ansabère, Petragème au loin...
et Pic d'Orhi à droite

Odeizügaina ou Odeizu, peu après le col Sensibile.

Depuis les environs du col Leherra,
crête de Hurhargieta et pointe ouest de Bizkarze.

Depuis le sommet de Bizkarze,
Pic d'Orhy ou Orhi, précédé du Zazpigaina.

Depuis le sommet de Bizkarze,
crêtes d'Iparla, puis Océan.

Depuis le sommet de Bizkarze,
zoom sur Soumcouy, Countende,Anie, Anialarra, Peneblanque..

Depuis le sommet de Bizkarze,
Pelusagaina, puis massif Arthano-Escaliers.
Au premier plan, cabane de Bizkarze.

Depuis le sommet EST de Bizkarze,
Pic d'Orhy ou Orhi, précédé du Zazpigaina,
puis massif Anie-Ansabère.

Depuis la crête EST de Bizkarze,
versant nord et sommet principal.

Descente du sommet de Bizkarze.

Descente de la crête d'Hurhargieta.
Photo de Jeremy.

Regard en arrière sur Bizkarze, 
depuis la piste de ski de fond.

Massif Mendibel-Txardeka-Arthano-Escaliers.

Depuis les environs du col de Mehatze,
Soumcouy, Anie, Anialarra, Peneblanque
et sommets de Haute-Soule, Orhi...

Sommets d'Aspe et du Barétous;
plus près, village de Larrau surplombé de la crête d'Urdespari.

Depuis les Chalets d'Iraty, 
Soumcouy, Countende, Anie,  Peneblanque..
Fin du parcours.

22 décembre 2020:

Dernière sortie de l'année vers les crêtes d'Organbidexka et de Bizkarze, en passant par les classiques Pelüsagaina et Odeizu, depuis les chalets d'Iraty/ Irati.

Malgré le manque de neige pour ce début  d'hiver, nous avons pu nous oxygéner avec grand plaisir, en cette période de déconfinement.. peut-être provisoire...

Le parcours, varié et très panoramique, est agréable et souvent solitaire, surtout lorsque le vent du sud se met à balayer les crêtes comme ce jour-là.

Merci à  Jeremy pour sa compagnie, et un petit bravo à ma fidèle coéquipière  à 4 pattes qui avait également besoin de se défouler... et en a presque oublié le vent violent.

---------------------------------

NB: Quelques photos supplémentaires de cette sortie
Et le même parcours à 100% neige:   Bizkarze, neguan