Pic Long- Pic Badet,à toute crête

Parcours de crête pour montagnards avertis...
...ou juste un peu frappés?
Cliquer sur les photos-argentiques- pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours de crête Pic Badet- Pic Long.
 En bleu, le cheminement que nous avons- peut-être!- suivi.
source croquis: M. Angulo.

Turon, Trois Conseillers, Néouvielle, Ramougn,
depuis le laquet à 2591m.

 Laquet à 2591m.
Au second plan, Campbieil.

Campbieil et Gourg de Cap de Long,
en allant vers le Pic Badet.

 Estaragne/Campbieil depuis les environs du sommet du Badet
(début de la crête Badet-Pic Long.)

 Depuis la brèche située près de l'Aiguille Badet
et avant la Hourquette du Pic Long,
vue sur le Glacier de Pays Baché.

Depuis la vire succédant à la même brèche,
vue sur l'arête SE du Pic Long.

 Regard en arrière sur une portion de crête,
près de la dalle désescaladée (versant SE).

Depuis le sommet du Pic Long,
massif du Néouvielle, lac de Cap de Long.

Depuis le sommet du Pic Long:
Lac de Bugarret, massif de Néouvielle.

 Depuis le sommet du Pic Long, la Munia.

Du sommet du Pic Long,  Bugarret, Pale de Crabounouse.
Au second plan, Vignemale, Balaïtous.

Depuis le sommet du Pic Long, massif du Mont Perdu:
Soum de Ramond, Mont Perdu, Cilindro,
Marboré, Casque, Taillon,  Gabiétous.

Massif de Néouvielle, ruisseau et lac de Cap de Long,
au retour.

Barrage de Cap de Long et ses cafés-restaurants.
Fin du parcours.

25 juillet 2004:
Le Pic Long est le  point culminant  du massif Pic Long-Néouvielle et le troisième sommet des Pyrénées françaises, juste après la Pointe Chausenque et le Piton Carré. Son nom évoque les exploits des anciens, et en particulier celui du guide Marc Sesqué (ou Sesquet) et du Duc de Nemours, qui ont réalisé la "première" en 1846.

De nos jours, point d'exploit certes, mais le Pic Long reste encore, quelle que soit son approche, l'une des voies normales les plus difficiles - ou les "moins faciles"...-des Pyrénées.

Depuis quelques années, un long parcours de crête accidentée entre le Pic Badet, sommet à ne pas sous-estimer, et le Pic Long, but ultime de l'ascension, a tendance à remplacer l'ancienne voie normale (1) devenue très délicate en raison du recul du glacier.
Pour effectuer cette course, mieux vaut miser sur un temps sûr et avoir le pied -et les mains!- fermes sur un terrain chaotique où le cheminement n'est pas évident. (2) 

Une fois au sommet-que Brulle trouvait "aigu comme un clocher"(!)-, on se rend compte du parcours déchiqueté de l'arête finale, notamment au niveau de l'Aiguille Badet.
Mais le panorama vaut le détour!!
  • (1) Un autre parcours de crête (crête Ouest, dite "crête de Bugarret"), depuis la Brèche Est d'Estibère Male, semble aussi, voire plus intéressant à emprunter comme variante de "l'ancienne" voie normale du Pic Long. Voir ci-dessous dans la rubrique "commentaires" le descriptif de My Name Is ...Tim.
  • (2) Avec Philippe, montagnard enthousiaste rencontré sous la moraine du glacier de Pays Baché, nous avons eu de bonnes conditions météo. La concentration et l'entraide ont  fait le reste...

RESUME DU PARCOURS
Parcours d'arête assez long avec CHEMINEMENT COMPLEXE;
course PD sup. exposée; casque et corde de secours.

AVERTISSEMENT: j'ai essayé de résumer notre itinéraire aussi fidèlement que possible à partir de notes personnelles. Mais en raison de la complexité du terrain au niveau de l'Aiguille Badet, les indications de cette zone sont à prendre avec précaution. En outre, des éboulements (en 2007 ou 2008?) pourraient avoir compliqué certains passages de crête.

Accès route: Depuis Saint-Lary-Soulan, prendre la D118 jusqu'à Fabian. Monter au NO par la D929 en direction du barrage de Cap de Long, jusqu'au terminus de la route (14kms de Fabian et 23kms de Saint Lary).

0h 00: Barrage de Cap de Long (2168m): on longe d'abord les bars-restaurants en pensant à s'y arrêter au retour...
Le sentier, d'abord assez plat, se dirige au N avant d'aborder d'énormes blocs détachés de la paroi. Il s'élève franchement vers le N-NO au-dessus du lac, atteint un point haut situé vers 2400m et rejoint un bosquet de pins à crochets, à 2301m.
1h 00: Fin du contournement du lac. On suit les cairns à gauche de ce promontoire avant de redescendre en direction du torrent de Cap de Long et longer sa rive droite. Selon la saison et le débit du torrent, on poursuit au S-SO en cherchant le meilleur endroit pour le traverser.
Toujours évident, le sentier s'élève à nouveau au S-SO et franchit ensuite quelques petites portions rocheuses raides, pour atteindre en un peu moins de 2h un laquet situé à 2591m- 2580m sur mon altimètre-, d'où l'on aperçoit la masse du Campbieil, au Sud.
Il faut ensuite s'élever au S-SO au-dessus du laquet, pour atteindre en zig-zag une large croupe à 2820m environ, (2h 45 depuis le barrage). On aperçoit le Maou au S-SO, le Badet et le Pic Long à l'O-SO.

*ASCENSION DU PIC BADET (3160m): escalade I+ exposée; rocher médiocre:

En visant la crête entre Maou et Badet, mais un peu plus près de ce dernier, il faut remonter une pente d'éboulis en diagonale sous le Badet, située sous la moraine de la rive droite du glacier.
Après avoir contourné par la droite un éperon qui descend de la crête Maou-Badet, on débouche sur une cuvette longtemps enneigée (3h15 à 3h30 depuis le départ), en contrebas de la crête (bien repérer cette zone).
Il faut ensuite traverser le névé et viser la base de la crête qui se redresse brusquement.
On rejoint bientôt la partie supérieure de la crête vers 3060m et on escalade (I+ exp.) l'arête SE du Badet jusqu'à son sommet. Le fil de la crête, relativement étroit, est plus sûr que la roche délitée du flanc ouest.
4h (environ):  sommet du Pic BADET, 3160m (énorme tourelle).
Il est temps, après avoir profité d'une pause au sommet, de basculer vers le Pic Long que l'on voit bien. D'ailleurs on ne voit que lui...

*CRETE BADET (3160m) - PIC LONG (3192m): cheminement complexe, escalade II+ exposée; passages croulants. Casque et corde de secours.
NB: certains passages pourraient avoir été modifiés suite à un éboulement datant de 2007 ou 2008.

Le départ, en légère descente, est évident et on suit les cairns le long de la crête qui se retrécit progressivement.
Au bout de 10mn environ, on se heurte à une portion de crête très accidentée, constituée de pitons et de gendarmes peu commodes qui nous ont obligés à revenir un peu sur nos pas (1)
Aussi, juste avant une tour verticale située avant l'Aiguille Badet, nous avons désescaladé à DROITE (NNO) une à deux petites cheminées, (II+, corde éventuelle), en retrait de la crête.
Nous avons ensuite pris pied sur une terrasse du versant du Glacier de Pays Baché, et effectué une raide et délicate progression à flanc (éboulis croulants), jusqu'à une brèche. Cette portion, sans être difficile techniquement, est dangereuse en raison de la nature du terrain et de l'absence de prise pour les mains.
4h 35: Parvenus à la brèche (2), nous avons basculé versant opposé, en désescaladant prudemment une dalle délicate (petites prises, II+ à III-?) déversant sur la vertigineuse face SE du Pic Long. Puis nous avons pris pied sur le sentier en corniche pour la montée finale.
Celle-ci démarre sous forme de trace peu pentue en longeant la paroi, passe près de la Hourquette du Pic Long et s'élève rudement en se transformant en cheminée-couloir. La voie, désormais bien tracée, se fait plus raide et oblige à nouveau à poser les mains pratiquement jusqu'au sommet, mais le rocher y est meilleur que précédemment.
Nous avons atteint  le sommet du PIC LONG (3192m), en 5h de généreux efforts depuis le barrage.
Ce jour-là, nous n'avons vu personne au sommet.
 
Le retour -environ 4h 30 par le même itinéraire - nous a semblé moins délicat dans la mesure où nous avions à peu près mémorisé les difficultés pendant la montée.
  • (1) Selon Florian Jacqueminet, le rocher est meilleur si l'on suit le fil de la crête mais dans ce cas, l'équipement (corde, baudrier) est nécessaire.
  • (2) Cette brèche étroite - qui n'est pas la Hourquette du Pic Long- permet d'éviter l'Aiguille Badet que nous n'avons donc pas grimpée.

9 commentaires:

gRaNdLeMuRieN a dit…

Superbe randonnée !!

Je n'ai pas encore eu l'occasion de la faire :-(

Cette sortie nécessite-t-elle une corde? Et combien de temps l'ascension dure-t-elle depuis le barrage de Cap de Long?

Lagrole a dit…

Bonsoir Grandlemurien.
La montée au Pic Long est d'environ 4h30 depuis le parking, soit 1h de moins pour le Badet.Il faut donc compter, sans se presser, 8h30 environ pour l'aller-retour complet.
La corde est conseillée pour la traversée de l'arête... bien que je n'en ai pas utilisé ce jour-là.(!) .
Mais la difficulté vient plutôt de la recherche de la bonne voie au niveau du contournement de l'Aiguille Badet, et de la nature du terrain, très croulant et exposé par endroits.
A ta disposition pour en discuter davantage.

Lagrole a dit…

Re-bonjour GrandLeMurien,
En relisant mes notes, je me suis aperçu qu'il fallait plutôt compter 5h à 5h15 pour aller de Cap de Long au sommet du Pic Long, et environ 9h pour l'aller-retour, sans les pauses.

A+

jéjé a dit…

bonjour,

je suis un jeune passionné par l'ascension des 3000 et je consacre tous mes étés avec un cousin aussi mordu que moi à en gravir un maximum (sans oublier de se faire plaisir)
L'été prochain, on a decidé d'aller dans le neouvielle : seize 3000, massif prestigieux, quoi demander de plus... Ainsi j'ai projeté un circuit en autonomie de façon à enchainer l'ensemble des seize sommets.
Mais comme j'ai encore une quantité impressionnante de questions à poser, j'aurai voulu savoir si on pouvait communiquer par e-mail et pas par commentaires interposés...sinon on a pas fini lol.

merci bcp !
Jeremy
@+++

Lagrole a dit…

Bonjour Jeremy,

"No souci", je t'envoie mon adresse mail par mp, sur le forum PTeam.com..

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je me permets de répondre à la demande d'informations sur l'ascension du pic Long par la crête O (crête dite de Bugarret).
Plus aérienne que celle qui conduit du Badet au pic Long, elle semble néanmoins plus sûre : les premiers ressauts se contournent par la droite (rocher médiocre) puis la suite se passe à toute crête, sur un rocher alternant entre schiste et granit, assez fiable. En passant sur le fil, deux pas, assez proches l'un de l'autre sont un peu plus athlétiques et impressionnants (IIsup, III). Dans le deuxième tiers de la crête, quelques cairns font passer trois-quatre mètres à flanc versant Tourrat mais les traversées semblent plus exposées que si l'on suit le fil.
La fin se déroule dans le couloir-cheminée Sud commun à la voie qui vient du Badet.
On rejoint cette arête et la brèche d'Estibère Male depuis le lac Tourrat, que l'on peut atteindre depuis Cap-de-Long en passant par le col des Pêcheurs. Ce col se situe au Sud de la Hourquette de Bugarret : depuis Cap-de-Long, on y accède par le sentier classique qui mène à la Hourquette de Cap-de-Long puis en descendant dans le plat herbeux qui se trouve à l'extrémité Sud du lac (quelques cairns). On remonte ensuite en visant la Hourquette de Bugarret (bon sentier, nombreux cairns) puis on bifurque à gauche au niveau d'une dalle grise et marron (cairn caractéristique). La suite se déroule dans un vallon encombré de gros blocs où le cairnage est plus intermittent mais où il suffit de longer à flanc vers le col des Pécheurs, que l'on devine. Arrivé au col des Pêcheurs, il faut monter de quelques mètres vers la crête de Cap-de-Long et s'engager à flanc sur le versant Ouest du contrefort de l'arête de Cap-de-Long, en perdant le moins d'altitude possible. Le cheminement est assez bien cairné. On tombe ensuite sur des dalles qu'il faut traverser pour gagner le lac Tourrat (cairnage plus confus, passage plus acrobatique, quelques pas de II, ou remontée d'un névé pentu et persistant, 4h depuis Cap-de-Long). Du lac Tourrat, regagner au mieux la brèche d'Estibère Male (pentes raides).
Pour la redescente du Pic Long : descente à la "Hourquette" du pic Long (le mot "hourquette" signifie "petit col". Je me permets donc de mettre des guillemets), qui est en fait la sortie de la longue cheminée de l'ancienne voie normale et qui se monte (ou se descend) depuis le glacier de Pays Baché. Sur la crête, à la sortie de la cheminée, bien visible, se trouve un premier relais (deux sangles, un maillon rapide) : descente en rappel jusqu'à un second relais, situé vingt mètres plus bas (deux pitons reliés par deux cordelettes, avec un maillon rapide). Du bas de ce second rappel (gare aux chutes de pierre et à quelques secousses dans les dièdres), on peut mettre les pieds sur la pente raide du glacier ou tirer un troisième rappel sur un piton équipé d'un maillon. Compte-tenu du terrain, il est mieux d'enchainer deux rappels courts (25m, corde de 50m à double) plutôt que de faire un seul long rappel de 50 mètres, afin de réduire les possiblités de blocage de corde dans le rappel de celle-ci.
Du glacier, on redescend d'abord prudemment sur des pentes raides (35°-40°), avant que la pente ne se fasse plus douce.
Longue journée, où il faut prévoir piolet, crampons, corde, baudrier et longe, corde de 50m, descendeur, casque, sangles au cas où.

Bravo encore pour ce blog, bien construit et très agréable à lire.

My name is...Tim

Lagrole a dit…

Merci infiniment My Name Is...Tim!
Je suis sincèrement ravi que tu aies atteint ce beau sommet, par beau temps j'espère.
L'itinéraire que tu décris est vraiment plus détaillé que ceux des topos habituels, y compris pour le retour par l'ex-voie normale du Glacier de Pays Baché. Perso, j'avais opté pour l'arête du Badet pour éviter justement cette zone de rappels.
La boucle que vous avez réalisée semble assez "sportive" mais vous avez dû vous régaler malgré l'engagement de certains passages...
Encore bravo et merci pour tout...et j'espère à bientôt pour quelques photos sur notre site préféré...
@+
Lagrole

charliebear a dit…

grand merci d'avoir proposé ce blog; je ne sais pas s'il est encore actif mais les photos sont superbes et je pars samedi vers le Pic Long avec le texte de l'intinéraire.
bonnes ascencions et merci de partager tout ça.
salutations pyrénéistes

Lagrole a dit…

Bonjour Charliebear et merci d'intervenir sur mon blog...qui est toujours actif bien sûr!! (dernières courses: Mont Rouch, Infiernos, Gourgs Blancs, Petit Vignemale).
Pour la crête Badet-Pic Long, je me permets de te conseiller la prudence, car un éboulement aurait modifié l'itinéraire qui demande déjà pas mal de cheminement. En cas de doute, il est recommandé de monter à l'Aiguille Badet et de rester près du fil de l'arête.
N'hésites pas à poster tes impressions, voire des corrections au retour...sachant qu'il vaut toujours mieux partir avec 2 topos au moins...
Bonne course.
Amitiés montagnardes.