Grand Gabizos - "Eras Tailhades"

Superbe parcours de crête,
à éviter par temps de brouillard.
Sinon, brûler un cierge...
Cliquer sur les photos-argentiques- pour les agrandir.
Plan du parcours avec les 2 possibilités
à partir des brèches de Louesque.

Pic des Becottes /"Eras Becothes" (2456m)

Pic des Becottes et lac supérieur de Louesque.

Versant sud du Pic de Louesque.

Fin du parcours (versant sud),
avant de déboucher sur la crête de Peneblanque

Petit et Grand Gabizos, reliés par la crête des Taillades Blanques,
depuis la crête de Peneblanque

Partie terminale du Grand Gabizos:
arête schisteuse.

Arête finale du Grand Gabizos.

Crête de Peneblanque depuis le sommet du Grand Gabizos.
Au second plan, Géougue d'Arre, Amoulat et Pic de Ger.

Tourettes, Estibère, Hautafulhe,
depuis le sommet du Grand Gabizos.
A droite sous un nuage, Pic du Midi d'Ossau.

Depuis le sommet du Grand Gabizos:
Balaïtous et Palas, en partie cachés par les nuages, et Pic Arrouy.

3 septembre 1998:
Grand Gabizos ou Grand Gabizo, Pic des Taillades, "Eras (ou Las) Tailhades" en Béarnais, comme l'appelait le regretté guide Robert Ollivier...

Ce sommet sévère aux noms multiples s'élève entre le Col du Soulor et la zone Est de Gourette dont il constitue le point culminant.

Les randonneurs ne se bousculent pas au sommet, peut-être effrayés par la muraille du Petit Gabizos (ou Pic de Gabizos) tout proche, réservée aux grimpeurs avertis, qui a malheureusement fait des victimes il y a quelques années (1).

Le Grand Gabizos se gravit quant à lui un peu plus facilement depuis Gourette et la cabane de Coste Goua (ce fut mon cas) ou par le cirque du Litor, à condition de bien savoir s'orienter et d'aimer les parcours de crête calcaire sauvage et un peu aérienne -crête de Peneblanque-, et son approche délicate par le versant sud.

Au retour, ce noble sommet m'a laissé un souvenir marquant, en raison du brouillard qui est brusquement monté du Col d'Aubisque. Il m'a fallu louvoyer dans des vallons très raides et contourner des barres rocheuses, sous l'oeil amusé des marmottes...
RESUME DU PARCOURS:
Traversée un peu exposée
après le franchissement de la brèche.

Accès route: suivre la D918 jusqu'à Gourette. Du coude de la route et avant de monter vers l'Aubisque, prendre une rue vers le SE. Bâtiments de vacances (F.O.L., ASPTT) et petite place avec parking indiquant notamment la direction du Lac d'Anglas.

0h 00: Suivre le sentier balisé vers le SE qui descend près des courts de tennis puis remonte la rive droite du Valentin et entre dans le bois. A 1460m, on franchit une passerelle et on rejoint la rive gauche où le sentier s'élève nettement et zigzague dans le bois de Saxe. Il monte ensuite en corniche au-dessus du Plaa de Batch et se retrécit un peu avant de sortir de la forêt.
0h 50: Croisement vers 1670m: on laisse le large chemin qui part à droite pour filer tout droit vers la cabane de Coste de Goua que l'on trouve un peu plus tard à 1680m. Laisser en face le sentier du lac d'Anglas et prendre à gauche (panneau "Sanctus") afin de traverser le torrent, à gué, au niveau de la cabane.
S'élever sur la gauche de la cabane vers l'Est (raide) et repérer rapidement une sente cairnée et balisée (traces bleues, puis balisage jaune et bleu) qui monte au SE. On se trouve rive droite du ruisseau de Louesque, à l'écart de celui-ci.
1h 30: On aperçoit progressivement les Becottes (voir photo).
On passe rive gauche du ruisseau vers 1950m et on suit le sentier pour atteindre le lac inférieur de Louesque (2275m) (1), puis on se dirige vers le Sud en direction du lac moyen.
2h 40: Lac moyen de Louesque (2320m). Attention: en été et en fin de saison, il peut être à sec et donc peu visible...
On vise alors, au SSO du lac moyen, deux brèches juxtaposées et bien marquées. J'ai choisi de franchir celle de gauche (2) et de descendre de quelques mètres versant SE (passages vertigineux).
J'ai ensuite ensuite regagné progressivement la crête par une pente d'éboulis raide et assez exposée, par une succession de vires, en suivant les cairns sur le versant sud du Pic de Louesque.
3h 15: Col de Pene Blanque, non nommé sur les cartes (2540m).
Suivre le fil de la crête calcaire à l'ESE d'où l'on aperçoit la fin du parcours et "les" Gabizos. La crête est relativement longue et un peu aérienne, mais sans difficulté particulière par temps sec et en absence de vent.
La voie s'incurve vers l'ENE et quitte le calcaire vers un dernier col où on se heurte à la dernière partie, schisteuse. En posant les mains, on grimpe sur une sente raide jusqu'au sommet.
4h à 4h 15: GRAND GABIZOS ou Pic des Taillades, 2692m.

S'il n'y a pas de brouillard (!...), il est prudent de revenir par le même itinéraire en visant bien les brèches au pied de la crête........
  • (1) Cette partie de l'ascension du Grand Gabizos est commune avec celle du Sanctus
  • (2) Cette brèche de gauche (Brèche de Louesque, 2454m) est décrite dans le topo de Robert OLLIVIER (Topo Gabizo, R. Ollivier, "De la Vallée d'Ossau au val d'Azun", n° 149, page 168). On peut également opter pour la brèche de droite (col de Louesque, non testée).

Aucun commentaire: