Lindus et Crête de Laurina ou Laurinaga

Crête chargée d'histoire,
 facile mais ventée (!..), pour terminer l'année.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
 Plan du parcours;
portions retour et AR Trona en rouge.

 Col de Lindus, direction le Lindus à gauche.

En montant vers le Lindus.

Accueil bien venté
au sommet du Lindus...

 Depuis le sommet du Lindus,
restes de l'enceinte fortifiée (Redoute)
puis Autza, Gorramendi, Iparla, Adartza. 

Depuis le sommet du Lindus,
restes de l'enceinte fortifiée (Redoute)
puis Mendihaundi, Adi

Depuis le sommet du Lindus,
restes de l'enceinte fortifiée (Redoute), puis Astobizkar.

 Depuis le sommet du Lindus,
restes de l'enceinte fortifiée (Redoute)
puis plaine de Burguete-Auritz.

Depuis le sommet du Lindus,
Adi, Isterbegi, Saioa; plus près, Urtarai.. 

  Depuis le sommet du Lindus,
zoom sur Autza, Gorramendi, Iparla.

Depuis le sommet du Lindus,
Adartza, crête de Lauriña.

 Depuis les environs du col Mizpirachar,
Aiako Harria / Trois Couronnes, Larrun / La Rhune.

 Depuis le sommet d'Atxistoi,
Okoro, Alba...

 Sommet de Txapelarriko Kaskoa, restes de redoute
 et BF n°159, sur fond de Lauriña.

 Depuis le sommet de Txapelarriko Kaskoa, 
col de Berhain et vue sur Lauriña ou Lauriñaga.

 Montée finale de Lauriña ou Lauriñaga.

 Depuis le sommet (F)de Lauriña ou Lauriñaga
antécime NW, puis Autza, Gorramendi, Iparla au loin, 
et plus près, Argarai, Adartza, Mendimotza..

 Depuis le sommet (E) de Lauriña ou Lauriñaga,
massif d'Argarai-Adartza.

 Depuis le sommet (F) de Lauriña ou Lauriñaga,
regard en arrière sur Atxistoi, Lindus, Mendixipi...

 Vol de vautours sur Lepoeder...

 Début de la descente, vue sur
Atxistoi, Trona, Lindus, Mendixuri...

 Depuis le sommet de Trona, 
restes de redoute et en arrière-plan, Astobizkar.

 Depuis le sommet de Trona,
Castilllo de Acher et Visaurin  enneigés,
entre Erdilo et Girizu.

 Depuis le sommet de Trona, 
restes de redoute et Lindus.

Collégiale de Roncevaux.

26 décembre 2018:
Débonnaire et évidente par temps clair et en absence de neige, la crête Lindus-Lauriña est surtout connue pour abriter de nombreux vestiges de redoutes aménagées au fil des siècles. Située près de Roncevaux/Orreaga/Roncesvalles et des lieux probables de la "fameuse" bataille (1), la région voit également passer chaque année de nombreux pèlerins en route pour St Jacques de Compostelle.

Des lieux chargés d'histoire qui connaissent aujourd'hui une certaine fréquentation, en raison de  leur facilité d'accès par les routes et/ou pistes qui balafrent le massif, surtout en période de chasse où les palombières se peuplent bruyamment ...(2)

Ces redoutes ont été probablement construites pour défendre la Navarre contre les troupes espagnoles d'Isabelle la Catholique au XVème siècle. Aménagées à plusieurs reprises, elles furent ensuite utilisées pendant les  guerres révolutionnaires de 1793, et quelques années plus tard lors d'une campagne napoléonienne.  (3)

Je n'étais pas retourné à Lindus depuis 1992 et notre - très ancienne! -  "HRP Basque.."
Ce fut un réel plaisir d'y revenir, ainsi que de visiter la crête jusqu'à Lauriña ou Lauriñaga, malgré un vent violent qui nettoyait heureusement le ciel. La randonnée, évidente, se déroule le long de la clôture du Kintoa/Pays Quint, autre témoin d'une époque ancienne, et bien pratique pour se repérer en cas de mauvais temps.
  • (1) Plusieurs historiens situent les lieux de la bataille de Roncevaux près du col Lepoeder et des flancs de l'Astobizkar
  • (2) Un programme Aquitano-Navarrais d'observation des oiseaux est installé près du col de Lindus...  et des palombières... Ce beau monde n'a plus qu'à cohabiter avec intelligence...
  • (3) Beau résumé ici, de cette tranche d' histoire originale...

RESUME DU PARCOURS..........
.......................... sur mon autre blog

Aucun commentaire: