Crêtes de Troumouse: les sept rochers capitaux

Long et magnifique parcours de crête,
pour montagnards passionnés et avertis...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours.

Depuis la montée vers le col de la Sède,
vue sur le parcours à effectuer.

 Soum des Salettes, Pic de Piau,  depuis le col de la Sède.

"Plongée" vers le Pas de Gerbats.
Photo de Séverine

Depuis le Pas de Gerbats, vue sur
l'entonnoir du Cirque de Troumouse.

Depuis la crête du Petit Pic Blanc, vue sur le Pic de Gerbats,
puis sur l'ensemble Maou-Campbieil-Pic Long.

Crête du petit Pic Blanc. Photo de Séverine

Depuis le sommet du Petit Pic Blanc,
Pic Heid, puis ensemble Troumouse-Munia.

Lacs de Barroude depuis la crête.

Depuis le sommet du Pic Heid, le Pic de Troumouse,
Le Pic de Serre Mourène et la Munia.

Massif du Mont Perdu, depuis le sommet du Pic Heid.

Depuis la brèche précédant le Pic de Troumouse,
dernier ressaut vers la Pointe des Aires.

Quelques mètres de désescalade avant d'arriver
au sommet du Pic de Troumouse. Photo de Jean-Denis.

Sommet du Pic de Troumouse

Depuis les flancs du Pic de Troumouse,
vue sur le mur de Serre Mourène.

Pic de Serre Mourène,
début de l'escalade (1er ressaut)
Photo de Séverine.

Escalade du dernier ressaut
du Pic de Serre Mourène. Photo de Séverine.

Depuis le sommet de la Petite Munia,
vue sur la Munia.

Depuis le sommet de la Munia,
Robiñera, lacs de la Munia, Chinipro.
Au second plan, las Tres Marias, la Suca, col d'Añisclo.

Arête de la Munia,
avec le Mont Perdu /Cilindro/Marboré en toile de fond.

Le Pas du chat.

Rappel sur la Dalle Passet (2610m)
Photo de Séverine.

Séverine au rappel
sur la dalle Passet.

Base du couloir de la Munia (voie normale).

Les "Deux Soeurs" de Troumouse, au retour.

9 septembre 2011:
Magnifique course de crête avec  zones vertigineuses, passages d'escalade et cheminement parfois complexe, au-dessus du Cirque de Troumouse (partie orientale).

M'étant lancé dans cette grande classique des Pyrénées un peu au dernier moment, j'ai décidé de faire appel, une fois n'est pas coutume, à un professionnel de la montagne pour m'accompagner. (1)

Nous avons ainsi eu la chance de parcourir cette crête prestigieuse en groupe restreint (3 personnes) par une magnifique  journée de septembre, sans un souffle de vent. De plus, nous n'avons rencontré pratiquement personne jusqu'au Pic de Serre Mourène, pour retrouver une fréquentation plus importante vers la Munia et dans la descente de celle-ci.

Un grand merci à Jean-Denis de m'avoir permis de connaître cette crête inoubliable en toute sécurité, et à Séverine pour sa compagnie enthousiaste et sportive...
  • (1) Le parcours "intégral", depuis le col de la Sède jusqu'à la Munia (sept sommets, dont 6 à plus de 3000m), nécessite une bonne connaissance du terrain et des conditions météo parfaites, car il n'existe quasiment aucun échappatoire sur la crête. 

RESUME DU PARCOURS
Long parcours de crête (PD sup.) avec portions exposées.
Passages d'escalade difficilement contournables.
Casque; corde de 30m, sangles, mousquetons, dégaines...
Prévoir une bonne provision d'eau.

Accès route: Depuis Lourdes, prendre la direction de Gavarnie. Après le village de Gèdre, prendre à gauche la D 922 qui s'élève jusqu'au Cirque de Troumouse.

0h 00: Parking de Troumouse à 2080m; panneau ; 31 T 0262287; 4734722
Au départ, le sentier, bien marqué, franchit une passerelle et se dirige vers le lac des Aires qu'il va bientôt contourner par la droite.
0h 20: Bifurcation à 2133m 31T 0263265; 4734302.
Laisser à droite le sentier de la Munia pour emprunter celui de gauche. On laisse au NO en contrebas la cabane des Aires pour s'élever d'abord en zig-zags vers le Nord, parfois hors sentier.
1h 20: Petit replat à 2341m; 31T 0264339; 4736242. On s'élève rudement au NNO puis au Nord sur un terrain devenant un peu délicat (dalles calcaires, cailloutis), en suivant bien les cairns.
2h: col de la Sède, 2651m; 31T 0264530; 4736526.
La voie, bien tracée, rejoint une croupe mi-herbeuse, mi-rocheuse et s'élève direction ESE sur la crête pendant environ 20 minutes.
2h 20: Gros cairn marquant le départ du Pas de Gerbats, à 2737m; 31T 0264887; 4736206.
Le sentier descend vers le versant de Troumouse (petite cheminée), puis rejoint une mince vire qui remonte la paroi à flanc, à la limite du schiste et du calcaire. Le passage, sans être difficile techniquement, est impressionnant et demande un pied sûr. La voie passe sous la face NO du Pic de Gerbats en s'élevant plus franchement en direction de la crête, sur une vire parfois instable. 
On rejoint d'abord un col au pied de la face sud du Gerbats, puis la crête vers 2820m et un Pic "anonyme" à 2895m.
Quelques passages aériens plus tard, on atteint le:
3h 30: PETIT PIC BLANC à 2957m; 31T 0265402; 4735062.
On descend légèrement pour s'élever ensuite plein Sud sur une sente bien marquée en direction du Pic Heid dont la partie finale est plus rocheuse.
4h: PIC HEID 3022m 31T  0265440; 4734648
La voie retrouve le fil de la crête, puis s'abaisse légèrement (1) pour cheminer dans la paroi versant Troumouse, sur un terrain à flanc parfois instable. Elle rejoint une brèche étroite d'où démarre la partie la plus raide et un peu exposée que l'on escalade près du fil (passages aériens, II à II+).
4h 35: POINTE DES AIRES, 3028m; 31T 0265499; 4734299, sorte d'antécime du Pic de Troumouse, non nommée sur la carte IGN mais parfois inscrite sur certaines listes de "3000". La dernière partie oblige à nouveau à poser les mains jusqu'au sommet (II).
4h 45: PIC DE TROUMOUSE 3085m; 31T 0265565; 4733969. Signal géodésique. Panorama remarquable. (2)
Le Pic de Serre Mourène apparaît alors plein sud dans sa verticalité (!)
Après avoir atteint rapidement une dépression, on vient buter sur le premier ressaut.
L'escalade des 3 premiers mètres (III) est la plus délicate. On l'aborde par la gauche (exposé) pour revenir au centre du piton. Après avoir atteint une petite terrasse (relais en place), on remonte prudemment et directement le dernier ressaut (II à II+).
5h 20: PIC DE SERRE MOURENE 3090m; 31T 0265439; 4733780.
La crête s'élargit alors nettement et fait place à un large sentier qui descend doucement vers le col Paget- Chapelle (3031m) pour remonter vers l'avant dernier sommet du jour:
5h 40: PETITE MUNIA 3096m; 31T  0265273; 4733276.
On se dirige enfin vers la Munia, en grimpant sur une petite arête sombre, un peu découpée (I+) sur sa partie terminale.
6h: MUNIA 3133m; 31T 0265137; 4733148.  Point culminant  de la course et du massif. Panorama magnifique.

La descente s'effectue par la voie normale de la Munia, versant Troumouse.
On parcourt d'abord la crête élégante en bon rocher jusqu'au Pas du Chat (31T 0264690; 4733051) que l'on peut désescalader le long de l'une des deux fissures (II+, corde conseillée) ou un peu plus à droite où l'on trouve de petites prises solides (II)
Depuis la base de l'obstacle, nous avons ensuite bifurqué à gauche versant sud (cairns) pour contourner l'arête et retrouver un peu plus tard sur la crête frontière une petite cheminée à l'Est du col de la Munia, vers 2870m.
Le sentier, assez raide, descend au Nord vers une zone calcaire, où l'on rejoint à 2648m un gros cairn 31T 0264466; 4733501, marquant la direction de la Dalle Passet ("Le Passet" sur la carte IGN).
7h 10: Dalle que l'on peut descendre en rappel (relais en place, voir photos) ou en cherchant les meilleures prises sur un rocher patiné (II à II+)...souvenirs, souvenirs...
Le sentier se dirige alors vers la base du glacier de la Munia, puis atteint le couloir de la voie normale que l'on dégringole par la gauche.
8h: Base du couloir de la voie normale et cascade, 2410m; 31T 0264626; 4733821.
Il ne reste plus qu'à suivre le bon sentier bien marqué vers l'Ouest, puis vers le NO dans les pâturages, jusqu'au point de départ.
8h 45 à 9h: Parking de Troumouse, 2080m.
  • (1) On peut aussi suivre le fil de la crête jusqu'à la brèche. Le parcours est décrit comme aérien mais en bon rocher.
  • (2) La première ascension du Pic de Troumouse fut réalisée par les officiers géodésiens Peytier et Hossard en 1825.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Félicitations Peio pour cette course de rêve !
Quelle bonne idée de prendre un guide !!
Tu vas mieux comprendre maintenant les affres que j'ai connu pour vouloir descendre le dernier pas de Serre Mourène Lol....
A+ Dino

Lagrole a dit…

Merci Dino pour ce commentaire sympa et avisé, comme toujours.
Et en plus, nous avions commandé le soleil!
Mais ton idée de descendre Serre Mourène en solo, franchement je compatis...et je frémis...brrr...
@+