Moulle de Jaüt, loin du chahut'...

Belle boucle où l'on affronte de rudes pentes herbeuses,
avant de revenir par un beau parcours de crête.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Crête de Coos et Moulle de Jaüt,
depuis la piste à environ 1000m

Moulle de Jaüt depuis les alentours du col de Jaüt

Névé exposé sous le sommet.

Arrivée près du sommet.

Sommet du Moulle de Jaüt (2050m)

Vue sur le Soum de Casteigt, depuis la crête de Coos, au retour.

Crête de Coos au retour.

Sommet de Fourmat, depuis les alentours
du col de Lallène.

Regard en arrière sur la crête de Coos et le Moulle de Jaüt,
depuis le col de Lallène.

Isards près du col de Lallène.

Col de Lallène
(cairn sur le rocher, précieux pour le retour dans la brume...)

Sesérite (?) depuis le couloir descendant du col de Lallène.

Regard en arrière
sur le couloir conduisant au col de Lallène.

Cabane en ruines, vers 1340m.

Cabane Escalac depuis la descente dans les pâturages.

28 avril 2011:
Point culminant du massif calcaire situé au Nord de l’Aubisque, entre gave d’Ossau et Ouzoum, le Moulle de Jaüt  (1) étire ses belles crêtes, visibles de la plaine.

Cette sortie en solo en terrain peu fréquenté m'a laissé un souvenir mitigé, en raison des nuages qui m'ont privé d'un panorama très réputé dans la région, puisqu'il s'étend des Pyrénées centrales jusqu'aux ... côteaux du Gers.

L'ascension par le col de Jaüt se déroule sur des pentes herbeuses très raides, à éviter sur sol humide.
Le retour par la Crête de Coos, plus agréable et varié, permet de parcourir l'intégralité du massif, à l'exception du sommet du Tousseau (ou Toussaüt) qui se situe un peu plus à l'Ouest.
  • (1) On prononce probablement Moullé de Ja-ü-t... à confirmer auprès de spécialistes ou de Béarnais bondissants (ou les deux...)

RESUME DU PARCOURS:
Pentes herbeuses exposées entre le col de Jaüt et le sommet.
Bonnes chaussures et bâton indispensables, piolet utile.

Accès route (variable selon les années et les exploitations forestières...):
Depuis Louvie-Juzon, on emprunte la D240 en direction de Castet (2,2km). Au centre du village, prendre à gauche-panneau- en direction du Port de Castet que l'on atteint en 4,8km environ.
A la trifurcation située à 868m, prendre en face la petite route goudronnée qui se poursuit pendant 1km environ, pour atteindre un autre carrefour (fin du goudron en avril 2011).
Bien qu'il soit possible de poursuivre un peu plus haut, j'ai choisi de stationner peu avant cet endroit, près d'une grange, car des travaux forestiers  avaient quelque peu dégradé la piste du col de Jaüt.

0h 00: Départ (grange) à 932m: 30 T 0714285; 4770622. 
J'ai suivi le goudron en légère descente sur une centaine de mètres, puis j'ai pris au Sud la route caillouteuse qui s'élève à partir de la cote 918 et décrit rapidement un ou deux virages avant d'atteindre un carrefour de pistes à 1080m ("Hounrède").
On suit la piste évidente qui  traverse un peu plus tard un défilé rocheux. Une barrière marque la limite entre le territoire d'Andouste et celui de Jaüt ou Jaout. 
1h 00: Cabane Escalac à 1331m: 30T 0715165; 4768167. On peut ensuite couper la piste par des sentes faciles mais un peu plus raides.
1h 30:  Replat situé environ 100m avant le Col de Jaüt, à 1500 m ; 30 T 0716755; 4768280.
J'ai choisi de grimper dans l'herbe vers le Sud, en visant, sans l'atteindre, la base d'une ancienne clôture et en évitant quelques dolines. L'ascension se déroule hors sentier sur des portions très raides (petites terrasses herbeuses exposées, à éviter sur sol humide). La voie se raidit encore un peu plus à l'approche du sommet et atteint une portion rocheuse.
2h 30: cairn à 1918m : 30 T 0716525; 4767260. Une sente se faufile entre les rochers et évite par la droite le dernier ressaut. Le jour de ma sortie, un névé très raide m'a obligé à un contournement par la gauche, sur des portions exposées, vers 1970m.
Vers 2000m, la pente s'adoucit pour déboucher  30m à l'Ouest du sommet.
3h: MOULLE DE JAÜT, 2050m 30T 0716577; 4767100.
Je n'ai pas pu profiter du "panorama immense" évoqué notamment par G. Véron, car le sommet était dans les nuages...

J'ai choisi de revenir par la Crête de Coos (parcours plus long mais pentes moins sévères).
Pour cela, il suffit de se diriger plein Ouest en  restant près du fil de la crête ou quelques mètres au-dessous de celle-ci s'il y a du vent (rares cairns, terrain un peu délité).
J'ai poursuivi sur la crête pour descendre quelque peu à l'approche du col de Lallène et remonter dans l'herbe vers ce dernier.
A la base de la crête de Coos, on aperçoit deux rochers dont l'un est surplombé d'un cairn (voir photo)
4h 10 : Col de Lallène, 1784 ou 1790m; 30 T 0714596; 4766976. 
Un sentier désormais bien marqué dégringole au NNO sur un terrain d'abord caillouteux, puis nettement plus stable lorsqu'on atteint la base du couloir.
Vers 1650m, la voie s'oriente au NNE dans de vastes pâturages, en suivant quelques sentes de troupeaux.
5h 10: Cabane en ruines à 1340m; 30T 0714795; 4768225.
A droite de la cabane, un sentier descend dans le bois et atteint rapidement la piste à 1280m. (cairn 30 T 0714922; 4768267) (1)
Entre 1280m et 1150m environ, on peut couper la piste pour gagner quelques mètres...
6h 30: Grange à 932m.
  • (1) Ce cairn "stratégique" m'a paru judicieux pour effectuer une boucle dans l'autre sens... par temps clair bien sûr...

Aucun commentaire: