Castillo de Acher par la Cheminée Ledormeur

Voie sompteuse et originale,
où l'on découvre les multiples facettes du Castillo de Acher
aux couleurs incomparables.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours;
en rouge, la voie de descente.
(Carte au 50/000ème)

Cascade d'Espélunguère, peu après le départ. 

Depuis le Bois d'Espélunguère. 

Le groupe sort des nuages
peu avant l'Escalé d'Aigues Tortes ou Paso de Escalé.

 Sierra de Bernera ou de Secus.

Pico de Secus. 

Dolmen près du Puerto de Escalé. 

Vallée d'Aguas Tuertas
dominée par le Pic Rouge et le Pic d'Aillary. 

Castillo de Acher
depuis l'Achar de los Hombres (2150m). 

Peña Forca (Alanos).
A gauche, vue partielle de la falaise de Costatiza.

 Remontée d'une "rigole" avant Achar de los Macho.

Castillo de Acher ou Monte Campanil
depuis Achar de los Macho. 

Castillo de Acher, versant SE. 

 Costatiza et Punta d'Agüerri
depuis la crête SE du Castillo de Acher.

 La Chimenea Ledormeur est en vue.

Depuis la Chimenea Ledormeur,
regard en arrière sur Costatiza. 

Me voici dans la cheminée...
(premiers mètres délicats, II+) 
Photo de Chrystel

Depuis le haut de la Chimenea Ledormeur,
vue sur les dernières pentes avant le sommet. 

"Rencontre à XV" au sommet du Castillo de Acher (2390m) 

Sesques, Soum de Mondaut, Capéran de Sesques, Les Serous,
puis Ossau, Palas, Balaïtous 
depuis le sommet du Castillo de Acher.

Orhy, Otsogorrigaina, Lakartxela,
depuis le sommet du Castillo de Acher. 

Visaurin (2669m) depuis le sommet du Castillo de Acher. 

Chipeta Alto, Anzotiello, Acherito, Ansabère, Trois Rois, Anie, Billare,
depuis le sommet du Castillo de Acher.
Au premier plan, las "Murallas" de Acher. 

 Remontée vers Achar de los Hombres,
depuis la voie du retour.

Variante retour /canaule formée de poudingues,
au Sud-Est de Achar de los Hombres.

Cabane d'Espélunguère.

28 mai 2011:
Comment ai-je pu attendre si longtemps avant de me lancer à "l'assaut" de ce Castillo magnifique et rougeoyant à toute heure de la journée!

Bien individualisé entre le Visaurin, et les Sierras de Bernera et d'Alano, le Castillo de Acher -ou Monte Campanil -est un sommet unique, aux couleurs exceptionnelles, surtout au printemps, même si lors de notre sortie, la neige faisait un peu défaut.

Pour corser l'aventure, nous avons décidé avec un groupe de montagnards aussi aguerris que complices, tous membres du  Forum Pyrénées Team, de grimper au Castillo par la Cheminée Ledormeur (1) avant de revenir par la voie normale... le tout à partir de la vallée d'ASPE, soit 21,3 kms et environ 1200m de dénivelé...

Les 14 compagnons du jour m'ont ainsi permis de vivre une "Rencontre à XV" que je ne suis pas près d'oublier.
  • (1) On raconte que Ledormeur découvrit cette cheminée un peu par hasard (!), en raison du brouillard qui l'empêcha  de repérer la brèche de la crête sud...

RESUME DU PARCOURS
Randonnée longue sur la journée.
Terrain parfois délité; cheminée délicate (II+) sur le versant sud.

Accès route: Depuis Oloron, suivre la RN 134 en direction de Saragosse et du Col du Somport. Après Urdos (dernier village français), monter vers le col. Avant le tunnel, prendre à DROITE la direction de la Centrale électrique d'Estaens/Forges d'Abel. L'aire de stationnement d'Espelunguère est située environ 800m au-dessus de la centrale électrique, au terme d'une piste dégradée.

0h 00: Aire de stationnement d'Espélunguère à 1349m:  30T 0697647; 4743006.
On suit le sentier au SO pour passer aussitôt près de la belle cascade d'Espélunguère.
Le sentier s'élève riche gauche du ruisseau et rejoint un chemin plus large qui mène à la cabane. Avant d'atteindre cette dernière, on repère un sentier grimpant à droite, c'est-à-dire à l'Ouest:
0h 25: Bifurcation à 1430m; 30T 0697314; 4742689. On s'élève sur un sentier bien tracé qui va bientôt s'enfoncer dans le bois.
0h 50: Escalé d'Aigues Tortes ou Paso de Escalé, 1635m; 30T 0696215;4742378.
On bascule en Espagne pour filer plein Ouest dans la magnifique vallée d'Aguas Tuertas. On traverse quelques ruisselets pour arriver au Puerto de Escalé (panneaux), près des restes d'un dolmen.
On quitte alors l'axe de cette vallée pour remonter toujours à l'Ouest au-dessus de la rive droite du Rincon de la Roya (ou de la Rueda sur la carte au 50/000ème). Un dernier effort permet de se hisser jusqu'au prochain col:
2h 45 à 3h: Achar de los Hombres, 2150m; 30T 0691879; 4742191, situé entre Secus et Anatera Alta ou La Netera (1). Vue saisissante sur le Castillo de Acher au Nord-Ouest.
Nous avons choisi de descendre plein Nord sur un névé, pour atteindre une dépression et remonter aussitôt en direction de Achar de los Macho. Pour éviter de perdre de l'altitude, nous avons ensuite remonté au NO une sorte de goulet en terre rouge (à éviter sur sol humide).
Après le Collau De Lo Barcal à 2053m, nous avons laissé le balisage pour monter à flanc dans l'herbe (très raide)
3h 30: Départ de la montée à 2055m: 30T 0690977; 4742954. Nous avons  visé un point situé près de la base de la crête, entre deux pointes rocheuses...
3h 50: Collet à 2134m : 30T 0690809; 4743289. Certains membres du groupe ont poursuivi toute crête en direction de la base des falaises. Avec d'autres, nous avons contourné une barre par la droite avant de retrouver  une partie plus rocheuse. Par une succession de petites cheminées (I à I+) et de vires caillouteuses (terrain délité demandant de la prudence), nous avons atteint la base de la cheminée Ledormeur et son "arche" caractéristique (bloc coincé).
4h: Base de la Cheminée Ledormeur, 2281m; 30T 0690650; 4743498.
On escalade la première partie délicate ( II+ sur environ 2m., petites prises franches)  pour sortir par la gauche. Le jour de notre ascension, un névé assez raide bloquait partiellement cette sortie. Les premiers ont donc dû  tailler quelques marches pour le gravir.
On prend  ensuite  pied sur la crête que l'on suit au Nord pour passer près de  l'antécime du Castillo de Acher, puis on grimpe à l'Ouest jusqu'au sommet.
4h 30: CASTILLO DE ACHER, ou Monte Campanil , 2384m ou 2390m selon les cartes; 30T 0690620; 4743781. Panorama immense.

Descente:
Nous avons d'abord longé la crête vers le Sud en légère descente, par le sentier de la voie normale, bien marqué.
4h 55: Brèche de la voie normale à 2255m; 30T 0690073; 4743608.
On descend en zig-zags sur les éboulis pentus et assez croulants jusqu'à un point bas.
5h 15: "Bifurcation" à 2109m; 30T 0690017; 4743378. On  appuie à gauche -donc Est-Sud-Est - pour remonter en direction du col de Collau de Lo Barcal et retrouver le chemin de l'aller (nous avons cependant évité le goulet, sûrement plus délicat à la descente)
6h: Achar de los Hombres, 2150m.
Au lieu de suivre le sentier plongeant vers Aguas Tuertas, nous sommes restés dans un premier temps sur le flanc sud de la Sierra de Bernera ou de Secus, avant de dégringoler dans une sorte de canaule (talweg?) creusée dans des conglomérats.
6h 30: Bifurcation à 1884m: 30T 0693596; 4741965. Il est possible à cet endroit de revenir sur la vallée. Cependant, nous sommes à nouveau restés assez haut pour redescendre le plus tard possible
8h: Escalé d'Aigues Tortes.
8h 45 à 9h:  Aire de stationnement d'Espélunguère.
  • (1) Sur certaines cartes, on ne trouve que le Puerto de Acher situé semble-t'il plus au N-NE.

7 commentaires:

Robert a dit…

Agur Peio,
Très bon topo et superbes photos.
MILLESKER pour cette magnifique course.
Ce Castillo nous a offert un vrai feu d'artifice de couleurs...
et une super ambiance avec un XV des grands jours.
@dio
Robert

Lagrole a dit…

Milesker Robert pour ton commentaire... et pour avoir tracé ce qui allait devenir une véritable voie royale, pour un Château unique...et désormais millésimé!
Gero arte
Peio

Anonyme a dit…

Bonjour ,
Bravo pour ce site sur nos Pyrénées !
La bauxite qui colore ses flancs donne toujours une belle allure au Castillo de Acher
Amitiés montagnardes

Lagrole a dit…

Merci "Anonyme" pour ce commentaire encourageant et bien sympathique.
Amitiés montagnardes.

Anonyme a dit…

Agur Peio,
Comme toujours, une qualité rédactionnelle au top, pour une sortie montagne bien appétissante.
Je découvre ce beau secteur où rien ne semble manquer, de belles couleurs, du roc, un peu de gymnastique, sans oublier la bonne ambiance de ce groupe bien nombreux.
Ton blog est devenu une référence incontournable chez les amateurs de pyrénéisme.
Au plaisir de partager d'autres sorties dans nos belles Pyrénées.
bernard

Anonyme a dit…

J'allais oublier, mes amitiés à Robert, intrépide montagnard devant l'éternel.
bernard

Lagrole a dit…

Merci Bernard pour ces compliments qui me font "rougir"... autant que le bauxite rencontré en abondance lors de cette sortie inoubliable.
Mais il y a des sites ou blogs bien plus complets que le mien, really..
Je transmets tes amitiés à Robert et t'envoie - par messagerie- un lien sur son blog.
A bientôt j'espère pour une sortie de derrière les fagots...
@+