Pic Rouge, j'étais un peu à l'ouest...

Couleurs rougeoyantes et chaleur suffocante
pour l'ascension de ce sommet aux pentes parfois fuyantes...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
(montée en rouge)

Départ de la randonnée
près du parking d'Aumet (Plateau de Lhers)

Depuis les environs de la cabane de Pourcibo,
regard en arrière vers le plateau de Lhers et la vallée.

Vautours en plein réveil matinal...

Pic de Burcq depuis la montée vers Saoubathou.

Cabane det Caillau.

Bifurcation près de la cabane det Caillau.

Col de Souperet puis Pic Labigouer.

Montée (dernière portion à l'ombre...)
vers le col de Saoubathou

Beaux rhododendrons sur le parcours.

Depuis le plateau de Cambouet,
versant ouest du Pic Rouge

Dernier "faux-col" avant le col de Saoubathou.

 Crête NO du Pic Rouge et pointe sans nom cotée 2087.
En bleu, le cheminement normal.
En rouge, ma voie de montée (à éviter)

Depuis la rude montée du versant NO du Pic Rouge,
Pic de Burcq, puis Ansabère, Trois Rois,
Peneblanque, Anie, Billare, Orgues de Camplong...

Versant Ouest du Pic Rouge:
l'itinéraire "normal" passe à gauche de la pyramide...

...même si l'on peut s'amuser à passer à droite, à l'ombre...
...mais sur terrain délité (raide)

Depuis le sommet occidental du Pic Rouge coté 2127,
le versant nord du pic où il faudra s'engager.

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Table de Souperet puis Pic de Labigouer.
Plus loin, Bergon et Marère ou Embarrère.

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Bergon, Marère, Sesques, Mondaut, Capéran de Sesques...

Depuis le sommet du Pic Rouge, Lurien, Palas, Ossau...
Balaïtous, Garmo Negro et Infiernos peu visibles 
dans la brume de chaleur.

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Infiernos, Garmo Negro, Anayet, Pala de Ip, Collarada..
Plus près, Pic d'Arlet, Aillary.

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Aillary, puis Aspe, du Pic d'Aspe au Visaurin...

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Agüerri, Castillo de Acher...

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Peña Forca, Chipeta Alto...

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Collarada, Pic d'Aspe, Llana del Boso?

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Chipeta Alto, Acherito, Ansabère, Trois Rois, Anie..

Depuis le sommet du Pic Rouge,
Lac et refuge d'Arlet, puis Pics d'Arlet et d'Aillary.
Plus loin, Collarada, Pic d'Aspe.

Versant nord du Pic Rouge à la descente:
en rouge, tracé approximatif de ma montée;
en bleu celui de ma descente.
(cliquer sur la photo)

Chevaux près de la cabane det Caillau.

Cabane de Pourcibo au retour.

Depuis la table d'orientation de Lhers,
Acherito, Petragème, Ansabère, Billare, Anie, Countendé...

11 juin 2017:
Magnifique boucle  au départ du joli plateau de Lhers en vallée d'Aspe.
...ou plutôt boucle "improvisée" car en voulant visiter d'abord la pointe ouest et ensuite le sommet principal du Pic Rouge (le bien nommé...) (1), je me suis aventuré sur un bout de crête solitaire en terrain délité et très raide. Sur cette courte et énergique portion, j'ai au moins pu profiter d'une minuscule zone d'ombre en cette journée très chaude...

La suite du parcours sur le versant nord du pic, en terrain toujours fuyant mais moins raide et mieux marqué, m'a permis d'admirer les magnifiques panoramas sur les sommets frontaliers, la vallée d'Aspe, ainsi que la vallée aragonaise d'Aguas Tuertas et les sommets rougeoyants de la région...
  • (1) L'origine de son nom serait liée à un affleurement de roches lie-de-vin formées il y a plus de 280 millions d'années. Source: "Lescun tous azimuts" , par Damien Lemière et Jean Lacazette, éditions MontHélios, mai 2012, pages 150 et 151.

RESUME DU PARCOURS
Dernière portion en  terrain fuyant et parfois exposé.
Eviter les versants ouest et sud.

Accès route: Depuis Oloron et Bedous, suivre la N134 en direction du Somport.
A la bifurcation de Lescun-Lhers, traverser le pont du Roy, emprunter la D239 sur environ 800m, puis gravir à gauche la route du Plateau de Lhers (D339, signalé). Après le gîte d'étape, poursuivre sur la petite route chaotique sur environ 2.5km jusqu'au terminus de la route autorisée, à l'extrémité sud du plateau.

0h 00: Aire de stationnement d'Aumet, 1140m; 30T 0693165; 4751482.
On s'élève au sud sur la piste carrossable pour aborder un peu plus haut une portion cimentée.
0h 25 environ: cabane de Pourcibo, superbement restaurée, 1360m; 30T 0692675; 4749936. Source captée.
Le chemin vire à droite et atteint un peu plus haut la cabane Det Caillaü. 
0h 50: A droite du "caillaü" et de la cabane à 1449m- 30T 0692657; 4749469-, on prend à droite/SSE dans les orties le sentier qu'indique un panneau « Refuge d’Arlet 2h 15  - Sentier de la liberté ». Il s'élève direction Est puis sud en direction du col de Saoubathou. 
Vers 1600m, on laisse à gauche/NE le sentier du col de Souperet et du Pic de Labigouer pour monter toujours au sud vers le col de Saoubathou (restes de clôture vers 1780m).
2h environ: Bassin de Cambouet à 1825m; 30T 0693084; 4748204. Très beau site reposant d'où l'on aperçoit le contrefort ouest du Pic Rouge. On s'élève encore un peu, toujours direction sud .
2h 25: Panneau à 1941m; 30T 0693182; 4747810. 
Au lieu de poursuivre vers le col de Saoubathou, j'ai d'abord emprunté en légère descente le "sentier de la Liberté" (portion HRP, direction col de Pau ou Pao), pour rapidement remonter hors sentier au sud une portion herbeuse raide- voir tracé.
On atteint alors un petit col à 1966m 30T 0693137; 4747569 d'où l'on aperçoit la base de la crête ouest du Pic Rouge, en forme de pyramide. Il faut normalement (!) passer à gauche de celle-ci pour suivre au S-SEst une vague sente et aborder la voie normale du versant nord. 
Peut-être attiré par l'ombre du rocher (?!) je suis passé... à droite de ce cône, le long d'une langue neigeuse (30T 0693089; 4747436).. Le terrain est ici très raide et fuyant, et il vaut mieux prendre appui sur la paroi pour éviter la glissade...
3h: Point haut de la crête à 2098m30T 0693174; 4747309.  Très belle vue sur le Pic Rouge et sa crête ouest.
En  remontant prudemment en direction de la pointe ouest, on repère une vire à 2121m; 30T 0693152; 4747250.
On l'emprunte en restant près du fil de la crête sur environ 80m, pour descendre ensuite légèrement à gauche/versant nord, en cherchant une vague sente. Celle-ci perd encore un peu d'altitude, devient horizontale mais en terrain instable et remonte progressivement. Après avoir retrouvé quelques cairns, j'ai traversé un névé incliné à 2113m 30T 0693361; 4747112, avant de viser une brèche située sur la crête NE du pic.
3h 15:  Brèche à  2160m30T 0693413; 4747095. Il faut s'aider des mains - paroi de droite - car la partie gauche est fuyante. On atteint rapidement la crête terminale (crête Est, gros cairn) et on appuie à droite en restant concentré jusqu'au petit promontoire sommital.
3h 20 environ: Pic ROUGE, 2177m; 30T 0693426; 4747043. 
Magnifique vue sur la crête frontière, les hauts sommets d'Aspe, d'Ossau et de Panticosa, le massif d'Anie...

Je suis redescendu par la voie normale de la combe nord, en visant une sente juste au pied du névé traversé à l'aller. On plonge ensuite légèrement à flanc- point de repère à 2040m 30T 0693235; 4747320- , en direction de la base de la "pyramide" située au pied de la pointe ouest. 
La suite est moins pentue et on retrouve un peu plus bas le col coté 1966 pour revenir vers le col de Saoubathou, ou emprunter un raccourci, assez évident par temps clair.
6h environ: Fin du parcours.

Lapazarra, en longue boucle

Lapazarra et Majada de Ukerdi,
dans la solitude et la chaleur étouffante de "Larra", en Roncal.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Refugio de Belagua, à l'abandon.

Fosse d'Ezkilzarra
en direction du Paso de Zemeto.
(balisage rouge et bleu)

Premier panneau au Paso de Zemeto.

Deuxième panneau dans le bois. 

Rencontre insolite dans la forêt profonde.

Clairière et vue sur la Majada de Ukerdi,
dominée ici par la Puntal Baja de Ukerdi.

Ukerdi et Budogia depuis la Majada de Ukerdi.

Lapazarra encore loin.

Lapazarra, versant sud.

Collado de Larreria.

Lapazarra, début du contournement par le sud.

Budogia, Lapakiza de Linzola, 
depuis le GR12. 

Vallée de Belagua depuis le GR12.
(Faja de Lapazarra )

Exemple de falaise de Lapazarra, 
versant sud.

Keleta-Kartxela, depuis la Faja 

Depuis le collado occidental de Lapazarra, 
début de l'ascension de Lapazarra.

Eric sur la crête de Lapazarra.

Depuis la crête de Lapazarra, 
Anie-Anialarra.

Depuis la crête de Lapazarra, 
Peneblanque, Ukerdi, Trois Rois, Budogia. 

Depuis le sommet de Lapazarra, 
Sierra de Alano.

Depuis le sommet de Lapazarra, 
Ezkaurre (partiellement visible), Txamantxoia.

Depuis le sommet de Lapazarra, 
Keleta-Kartxela, Xardekagaina...

Depuis le sommet de Lapazarra, 
Lakhura, Cortaplana.

Depuis le sommet de Lapazarra, 
Zoom sur Peneblanque, Ukerdi, Trois Rois, Budogia.

Depuis le sommet de Lapazarra, Anie-Anialarra,
Peneblanque, Ukerdi, Trois Rois, Budogia, Ansabère....

Belle fissure au retour.

Retour par le GR12 dans le bois.

25 mai 2017:
Magnifique boucle permettant de visiter à la fois une partie de la zone karstique de Larra et le sommet caractéristique de Lapazarra, pour revenir en boucle au refuge désormais fermé de Belagua.

On foule ainsi les très anciens chemins (1) qui reliaient les vallée de Roncal et de Barétous, ainsi que les sentiers -parfois effacés - de la voie navarraise du Pic des Trois Rois/Hiru Erregeen Mahaia. Au coeur de la forêt  "El Comin", il existe quelques cairns bien anciens et des piquets discrets pour montrer la voie. Le retour par le GR12, au sud de Lapazarra, est mieux entretenu et visiblement un peu plus fréquenté.

Nous avons profité de cette sortie par beau temps sec pour explorer une partie de la Majada de Ukerdi, classée réserve intégrale depuis 1987, afin de protéger la faune et certaines espèces telles que le pin noir, typique de cette immense région aussi magique que chaotique et parfois inextricable...
  • (1) Dans le bassin suspendu près du Collado Larreria, il subsisterait selon Luis Peña Santiago, des traces de chaussée dallée inachevée qui évoquent peut-être un très ancien passage entre les vallées de Roncal et de Barétous, voire de Lescun. "Pyrénées basques", page 110 ; Elkar, 1988.

RESUME DU PARCOURS:
Chemins parfois délaissés dans la forêt et les lapiaz.
Entrée de la Majada de Ukerdi confuse et chaotique.

Accès route depuis la France: Franchir le Col de la Pierre St Martin (appelé Portillo de Ernaz par les Roncalais) et descendre dans la vallée de Belagua. Après le col d'Eraize / Eraizeko lepoa, poursuivre encore sur environ 2kms et prendre à gauche la route signalée en direction du refuge (hélas fermé...) de Belagua.

0h 00: Refugio de Belagua, 1428m; 30 T 0676634; 4756981.
On plonge à l'Est puis SE dans la fosse d'Ezkilzarra (ancien poljé selon Angulo), en repérant à droite quelques marques -de couleur rouge et blanc puis rouge et bleu.
0h 10: Paso de Zemeto, 1352m; 30T 0677020; 4756467. 
On laisse la voie de Zemeto à droite pour plonger à gauche direction Est  (balisage rouge et blanc). Le sentier traverse une magnifique forêt de hêtres et longe la base des falaises d'Ezkilzarra.
0h 35: Panneau à 1390m; 30T 0677934; 4756286. 
Nous avons choisi de rester sur la voie "historique", c'est-à-dire de suivre la direction "Larreria", au balisage orange et blanc assez délavé. On laisse ainsi à droite le GR12 que l'on repère pour le retour. Le sentier s'enfonce dans la forêt de plus en plus mystérieuse dans le vallon, toujours direction générale Est.
Après une portion plus raide (bien repérer les rares cairns et les quelques piquets), il s'oriente au SE et aboutit à une première clairière. Le sentier rejoint rapidement le bois et s'élève à nouveau pour sortir définitivement de la forêt.
1h 50: Sortie du bois à 1607m; 30T 0679984; 4755603. On s'élève encore quelques instants pour aboutir à un col.
2h environ: Col supérieur ou col Est de Lapazarra, 1652m; 30T 0680058; 4755375.
Vue magnifique au SE sur la Majada de Ukerdi et au sud sur le col Larreria. Les falaises et le sommet  de Lapazarra sont proches à l'Ouest.
Après avoir exploré le fond de la Majada ainsi que les barres situées à l'E-NE, nous sommes revenus en boucle pour viser un autre col, au sud de Lapazarra. 
Après avoir passé un premier collet à 1596m (30T 0680024; 4755202), on s'élève jusqu'au pied de l'imposante face sud de Lapazarra.
2h 40: Collado superior de Larreria (1) à 1643m; 30T 0679673; 4755237. On suit alors le GR12 qui emprunte la "Faja" de Lapazarra, évidente mais un peu exposée sur la vallée de Belagua. Le sentier traverse une ou deux portions boisées en longeant toute la base de la paroi de Lapazarra, pour aboutir à un col herbeux.
3h 15 environ: Collado occidental de Lapazarra, 1555m (2) (1580m selon mon altimètre); 30T 0678432; 4755689. 
On trouve le cairn marquant le départ pour la crête sud et le sommet.
On s'engage au SE vers un petit défilé pour prendre rapidement pied sur la crête calcaire. On passe côté gauche de la crête au niveau d'une petite brèche, à flanc. Il faut bien repérer les cairns au niveau d'une fissure située vers 1700m, puis un premier sommet se présente.
3h 50: Premier sommet de Lapazarra à 1743m; 30T 0679138; 4755513. 
Après une courte descente, on s'élève sans difficulté jusqu'au sommet principal.
4h 05: LAPAZARRA ou Alto de Lapazarra, 1780 ou 1785m;  30T 0679503; 4755416.

Pour le retour, nous avons regagné le col occidental par le même itinéraire qu'à la montée, puis avons suivi le GR12 jusqu' à retrouver le panneau laissé le matin et revenir à Belagua. 
  • (1) le vrai collado de Larreria est situé un peu plus au sud. 
  • (2) L'ascension directe de Lapazarra  depuis Belagoa et ce col occidental ne dépasse pas 2h 30, donc environ 4h en aller-retour...