Arbouty, crête à éviter... ou pas...

Crête éprouvante, en partie enneigée, 
hérissée d'arbres abattus et d'un soupçon de gispet...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Départ sous la station d'Issarbe (1.3km)

Début de la première crête boisée.

Regard en arrière sur Issarbe.

...et sur le Barétous (Pic de  Sudou.)

Versant nord d'Arbouty, enneigé,

Depuis le col de Lacurde, Iguntze/Igontze.

Depuis les hauteurs du col de Lacurde, Pic d'Orhi.

 Début de la crête NO du Pic d'Arbouty.

Piton très raide (évitable par la gauche).

Base de la crête NO d'Arbouty, 
à gauche du piton rocheux .

Versant NO d'Arbouty,
 entre neige, branches cassées et gispet...

Depuis la dernière partie de la crête d'Arbouty,
Gorges de Kakueta, puis Kartxela et Xardekagaina.

Depuis la dernière partie de la crête d'Arbouty,
Lakhura.

Dernier effort dans la crête enneigée.

Début du plateau sommital d'Arbouty.

Regard en arrière sur la crête parcourue, puis pic d'Iguntze,
depuis le plateau sommital d'Arbouty.

Depuis le plateau sommital d'Arbouty,
Chinebral de Gamueta, Espelunga, Lakhura...

Près du sommet d'Arbouty,
progression lente.

Sommet du Pic d'Arbouty: 
enchevêtrement d'arbres et neige instable...

Début de la descente, 
après une longue portion d'arbres abattus.

Pic d'Issarbe, depuis le bois d'Arbouty.

Fin des difficultés et repos ...

Depuis les environs du col de Hournères,
Lakhura, Gorges de Kakueta, Kartxela, Xardekagaina.

Retour par la piste de ski de fond de La Hourcère.

Depuis les environs du col de la Hourcère ou Murkhuillako Lepoa,
sommets Aspois dont le Pic de Sesques.

Depuis les environs du col de la Hourcère ou Murkhuillako Lepoa,
Soumcouy, Anie et Arlas.

Station d'Issarbe,
en descendant du col de la Hourcère au retour.

8 avril 2017:
Voilà le genre de crête où il ne fait pas bon traîner ses grolles en toute saison...

La raison en est simple: le parcours, pourtant assez court,  s'est sérieusement dégradé ces dernières années, suite aux tempêtes hivernales dont "Xynthia" en 2010. La progression, à partir du col de Lacurde, est compliquée par le franchissement d'arbres abattus, alors que la crête sommitale est encore plus dévastée. Entre ces deux zones, il faut un peu chercher sa voie sur des pentes raides, entre neige,  bruyère et gispet.

Après une aventure "toutou-terrain" plutôt éprouvante,  quelques jours auparavant..., je suis revenu visiter cette crête, mais seul cette fois-ci, et mieux équipé (piolet court, gants notamment). La neige était plus présente en raison des chutes du week-end précédent.

Je n'ai pas regretté ce choix, au point, au retour, de prolonger le plaisir jusqu'au col de la Hourcère/ Murkhuillako Lepoa.

Le parcours offre des vues superbes sur la Haute Soule, le Pic d'Anie et les sommets aspois sur la fin.


RESUME DU PARCOURS
Zones hors sentier et crête assez délicate;
plateau sommital dévasté par les arbres abattus.
Piolet court utile.

Accès route: en venant d'Oloron ou de Montory, quitter la D918 pour prendre la direction de Barlanès et de la station de ski de fond d'Issarbe. Environ 1.3km avant celle-ci, se garer dans un virage en épingle, vers 1300m.

0h 00: Virage à 1302m; 30T 0678953; 4765882.
On s'élève à l'OSO sur le chemin caillouteux pour rejoindre rapidement un plateau et une clairière.
La voie descend un peu vers la droite, puis s'élève plein ouest vers un mamelon.
0h 20: petite croupe à 1333m; 30T 0678236; 4766080. Un cairn discret indique vaguement la voie à suivre dans le bois, direction ouest. Quelques traces de couleur orange ornent un ou deux arbres, puis le sentier, peu visible dans les feuilles, descend légèrement vers un ruisselet- flèche sur un rocher à 1341m; 30T 0667929; 4766106. 
J'ai alors remonté un peu trop tôt la crête boisée direction sud-ouest, alors qu'il suffisait semble-t'il de rester plein ouest. 
La voie devient alors plus raide, mais l'effort est récompensé par la superbe vue sur le versant nord d'Arbouty, sauvage et rocheux.
0h 45: Replat sous la crête nord d'Arbouty, 1415m; 30 0677687; 4766007.
J'ai retrouvé une portion boisée pour suivre, au jugé, une direction ouest, et évoluer sur des sentes en dévers.
On sort du bois pour rejoindre les hauteurs du col de Lacurde. Le col est tout proche pour profiter de la vue sur les sommets de Haute Soule.
1h 10 environ (selon neige): base du sentier d'Arbouty à 1383m; 30T 0677414; 4765918.
Un vague sentier s'élève à l'Est pour rapidement buter sur des arbres abattus qui obligent à des contournements délicats, de préférence à gauche de la crête.
On rejoint bientôt la base d'un piton rocheux très raide, à 1451m; 30T 0677622; 4765866
1h 25: Parvenu(s) à ce "passage-clé", il faut redescendre à gauche versant nord et chercher une sente qui s'élève en terrain un peu plus commode pendant quelques minutes. 
J'ai ensuite progressé  à flanc direction SE sur des portions enneigées. La neige peu stabilisée recouvrait en effet des pentes herbeuses raides et j'ai choisi de grimper rapidement vers le fil de la crête,  avec l'aide du piolet. 
1h 50: Point haut de la crête, assez étroit à 1492m; 30T 0677723; 4765776.
On évolue prudemment vers la dernière partie qui s'aplanit avant d'atteindre le plateau sommital.
2h environ: plateau sommital d'Arbouty à 1532m; 30T 0677871; 4765736, sorte d'antécime en terrain enfin dégagé, où la vue et beaucoup plus intéressante que depuis le sommet lui-même. 
La suite est quasi horizontale mais le terrain est dévasté par de nombreux arbres abattus, à peu près stabilisés. 
2h 15: Pic d'ARBOUTY, envahi de branches et de ronces à 1542m; 30T 0677963; 4765658.

J'ai choisi de redescendre légèrement vers la droite pour retrouver le fil de la crête, toujours en terrain dévasté. 
2h 35: On retrouve enfin une zone plus "propre" à 1487m; 30T 0678218; 4765559, où la pause est bienvenue...
En descendant direction ESE vers le col de Hournères ou Khapariako lepoa, on rejoint la piste de fond d'où l'on peut redescendre à la station. J'ai préféré suivre  tout droit, donc au SE, la piste de La Hourcère, très enneigée. 
3h 15: Col de La Hourcère ou Murkhuillako Lepoa, 30T 0679911; 4764897. Vue magnifique sur le massif d'Anie et les sommets aspois.
On retrouve le bitume pour redescendre d'abord vers la station d'Issarbe, puis jusqu'au point de départ.
4h environ, pauses incluses: fin du parcours.

Crête Iguntze-Hilaga, la Basque aLtitude.

L'un des plus beaux panoramas de Haute Soule..
...à deviner sans modération...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Ferme Bordaberria, au départ.

Chemin au-dessus de Escampoulegneo/ Eskalanpunia
et meules de fougères.

Première bifurcation à 656m.

Cabane Harriauzkia, 
ou  Herrearausquie sur les anciennes cartes.

Sommet d'Iguntze;
timide rayon de soleil...

Au sommet de Iguntze/Igontze, borne géodésique.

Montée dans la brume vers Hilaga, 
au retour d'Iguntze.

Sommet d'Hilaga.
Même panorama que depuis  Iguntze. ..

Vallon vers Sainte-Engrâce / Santa Grazi.

18 mars 2017:
Première sortie "sérieuse" de l'année avec ce circuit qui représente environ 1100m de dénivelé et 16.5 km depuis la ferme Bordaberria, située au-dessus de Licq-Atherey. Le tout sur des chemins aux pentes pas trop raides, sauf sur les portions terminales d'Iguntze et Hilaga/Hilague.

La météo avait vu presque juste puisque l'anticyclone tant attendu fit son apparition...... au retour, sur le bitume! Dommage...
Résultat, point de panorama- j'y reviendrai par beau temps - mais une bonne, très bonne oxygénation, loin de tout...

Pas de quoi décourager Hanna, ma coéquipière toutou-terrain qui apprécie particulièrement ces conditions. 
-----

Plus de détails ici, sur mon autre blog...:
Crête Iguntze-Hilaga 

Mountarrouy, l'année se termine en douceur(s)

Sortie de groupe ultra conviviale et superbes panoramas
qui nous ont fait oublier le manque de neige.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
(portion du Cap de l'Estaque évitée au retour)

Départ près de l'église d'Ardengost.

Après la bifurcation cotée 1283,
montée dans le bois des Gouttes.

Arbizon et Pic du Midi de Bigorre, 
depuis les environs du col des Sonères.

Depuis le col des Sonères,
col de l'Aouet et Cap Nestès.

Depuis le col des Sonères, le pic de Montaut.

Depuis le col des Sonères, 
montée vers le Cap du Plat de l'Estaque (à g.),
sur fond de Mountarrouy.

Depuis le sommet du Cap du Plat de l'Estaque,
Arbizon, Montfaucon, Quatre Termes, Pic du Midi de Bigorre...

Depuis le sommet du Cap du Plat de l'Estaque,
Aneto-Maladeta, Haut Luchonnais (Boum-Maupas,
Crabioules, Perdiguère, Spijeoles..)

En descendant du Cap du Plat de l'Estaque,
la cabane de Camous dominée par le Cap des Pènes;
plus loin et à gauche, le Signal de Bassia.

Depuis les environs de la cabane de Camous,
Arbizon et Pic du Midi de bigorre.

Montée finale du Mountarrouy.

Arrivée de Gérard au sommet du Mountarrouy,
entre Cap Nestès et Montagne d'Areng ou Areing.

Le "big" groupe au sommet du Mountarrouy.
Photo de Robert.

Traversée de la crête vers le Cap des Pènes.

 Depuis le sommet du Cap des Pènes,
vue sur Pene Haute (?) et le plateau de Lannemezan.

 Depuis le sommet du Cap des Pènes,
regard en arrière sur la crête traversée, le Moutarrouy,
et un peu plus loin, la Montagne d'Areing.

Depuis la crête Cap des Pènes-Mountarrouy,
Hourgade, Posets, Schrader, Parraouis-Lustou, Batoua, Aret, Garlitz..)
Le Campbieilh est peu visible, à droite.

Cap Nestès et Mountarrouy.
Entre les deux, au loin, le Maubermé.

Zoom sur le Maubermé.

Depuis le sommet du Mountarrouy, Cap des Pènes,
puis Pic du Midi de Bigorre, Signal de Bassia.

Depuis le sommet du Mountarrouy, Montagne d'Areng,
puis Aneto et Luchonnais.

Descente du groupe sous le col de Sonères, au retour.

30 décembre 2016:
Très belle journée hivernale, plutôt sèche (!) pour une fin décembre et surtout en manque total de neige pour la période.

Cette sortie "d'entre-deux-réveillons" comme  le veut notre tradition déjà ancienne a été organisée par Robert qui a su comme toujours fédérer toutes les forces vives... et enthousiastes de 21 (!!) autres membres du Forum de Pyrenees-team.com 

Ainsi la montée du Mountarrouy et de ses proches voisins fut à nouveau marquée par  la convivialité et le partage des idées, des expériences... et des douceurs solides et liquides, sur un des beaux balcons des Pyrénées centrales.


RESUME DU PARCOURS:

Accès routeDepuis Lannemezan, suivre la D929 en direction d'Arreau et St Lary.
A Arreau, au premier pont enjambant la Neste d'Aure, prendre à gauche la D19 en direction d'Ardengost. Après 9km environ d'une route sinueuse et parfois étroite, se garer au village ou juste en-dessous, les places de stationnement étant limitées.

0h 00: Place et église d'Ardengost, 1080m; 31T 0288060; 475581
On emprunte à l'Est le chemin de la Lit qui s'élève progressivement, passe près de belles granges rénovées et  atteint un croisement.
0h 40: Bifurcation à 1283m; 31T 0289529; 4755611. On prend le sentier de gauche / nord, direction "Cabane de Camous/ Col des Sonères" qui s'élève plus nettement dans le bois, puis zigzague en terrain de plus en plus dégagé à l'approche du col.
1h 45: Col des Sonères, 1688m; 31T 0290223;4756396.
Nous avons d'abord visé à l'ONO le premier sommet  pour l'atteindre assez rapidement.
2h environ: Cap du Pla de l'Estaque, 1748m; 31T 0289741; 4756619. Très beau panorama sur les Pyrénées centrales et le Pays des Nestes.
On descend plein nord en direction de la cabane de Camous sans l'atteindre, puis on s'élève plus rudement au nord vers le Mountarrouy que l'on aborde par la droite (crête)
2h 30: MONTARROUY, 1805m; 31T 0289451; 4757356. Magnifique panorama dans toutes les directions.
Nous avons choisi de suivre la crête au nord jusqu'au sommet suivant, en évitant quelques passages étroits et un peu plus rocheux.
3h environ: CAP DES PENES, 1760m; 310288736; 4757623

Après un retour prudent au Montarrouy, nous avons fêté..- un peu moins prudemment et parfois bruyamment...- la fin de l'année 2016, avant de revenir par le même itinéraire qu'à l'aller, en évitant toutefois  de remonter au Cap du Pla(t) de l'Estaque.