Clap de fin d'été chaotique au Tapou

Fin d'été maussade mais aux couleurs changeantes, 
pour goûter aux beautés discrètes du Tapou.
Cliquer sur les photos pour les agrandir. 
Plan du parcours en bleu.

Depuis la zone de pâturages, 20mn après le départ,
ciel rougeoyant au-dessus du Soum Blanc de Secugnat et du Piméné.

Pic Rond, Pic Pointu, puis Petit Pic de Tapou, 
Pic du Milieu et Grand Pic du Tapou

Depuis la base du Pic Pointu,
massif du Tapou dans les nuages.

Défilé raide vers 2300m.

Lac du Montferrat.

Depuis la cote 2550, vue sur Petit Pic de Tapou,
Pic du Milieu, Grand Pic de Tapou, Montferrat.

Base de l'arête du Montferrat, puis pic d'Estom Soubiran?

Base des éboulis vers 2700m.

Névé résiduel vers 2750m.

Milieu du névé, plus raide.


Vers 2900m, il faut remonter la longue pente d'éboulis,
vers le Pic du Milieu (g) et le Grand Pic de Tapou (d)

Depuis le sommet du Pic du Milieu,
Otal et Tendenera, peu visibles.

Depuis le col coté 3111, 
arête et sommet du Grand Pic de Tapou.

Depuis l'arête sommitale du Grand Pic de Tapou,
Cerbillona, Central (masqués),
dalles de Labassa et crête du Montferrat

Depuis le sommet du Grand Pic de Tapou, 
Cerbillona, Central (masqués), dalles de Labassa,
crête et pic du Montferrat

Depuis le sommet du Grand Pic de Tapou, 
Pic du Milieu, puis Tendenera au loin...

Depuis la descente, Labas au-dessus de la vallée d'Ossoue.

Depuis la descente, Mail Arrouy, Pics Aspé.

Traversée du névé supérieur (à environ 2830m)

Le barrage d'Ossoue sous l'averse.

Eclaircie sur le Marboré.

Depuis la piste d'Ossoue, pic Pointu,
Petit et Grand Tapou, Glacier du Vignemale, Petit Vignemale.

21 septembre 2014:
Les dernières journées d'été sont souvent propices à de belles escapades vers des sommets non encore blanchis par les premières neiges. Et le soleil est souvent de la partie...
Hélas, en ce 21 septembre 2014, c'était sans compter sur une "légère" perturbation - venue semble-t'il du Sud - pour compliquer cette ascension en solitaire vers le Grand Pic de Tapou, communément appelé "Grand Tapou" et son proche voisin, le Pic du Milieu.

J'ai dû composer avec les nuages qui ont "dansé" sur les sommets, sans toutefois me priver de toute visibilité comme en juillet, avec le  Pic Central et le Cerbillona...

La montée vers le Grand Tapou, moins fréquentée que celle de ses voisins du massif du Vignemale, est assez soutenue et demande un peu d'orientation autour des lacs de Montferrat et dans la pente d'éboulis  et/ou de neige qui leur succède.

Ces sommets offrent une vue saisissante sur les crêtes impressionnantes du Vignemale et du Montferrat, et sur la vallée espagnole du Rio Ara. 
Par temps clair (!!), on peut admirer les sommets de Gavarnie, de Néouvielle et même d'Ossau et de Posets au loin.


RESUME DU PARCOURS:
Montée soutenue, parfois hors sentier.
Courte portion d'arête un peu étroite (Grand Tapou)
Prudence si la visibilité est mauvaise.

Accès route: au-dessus de Gavarnie, prendre à droite la route de la vallée d'Ossoue. Après 3,5km environ, elle se transforme en piste étroite et défoncée (véhicule haut conseillé...). 
Après la cabane de Milhas, on poursuit sur environ 400m, jusqu'aux environs de l'Espugue de Milha. (1)

0h 00: Depuis la piste à 1734m - 30T 0739125; 4737607-, j'ai traversé plein ouest le lit du Gave (marques du Parc National) pour viser en face une pente herbeuse qui se redresse rapidement. 
En suivant une sente de troupeaux, on aperçoit une cascade sur la gauche et on rejoint bientôt le sentier bien marqué qui vient de la passerelle (1). Ce sentier, désormais bien marqué, remonte la rive droite du ruisseau de la Canau.
0h 30: Bifurcation avec le GR10 à 1920m - 30T 0738031; 4736998- ; la cabane de Lourdes est bien visible au sud. On emprunte le GR10 au N-NO sur 50m environ, pour repérer sur la gauche et après le ruisseau un cairn à 1915m (30T 0738007; 4737037)
On monte alors direction ouest puis ONO dans les pâturages, avant de traverser un peu plus haut le ruisseau, vers 2000m.
1h environ: Entrée d'un défilé herbeux à 2092m; 30T 0737438; 4737172. 
On progresse sur environ 300m avant de fouler un sol d'ardoises pilées. Le sentier atteint un court replat, traverse la crête (collet), et s'oriente au nord en perdant un peu d'altitude, sur le flanc Est du Pic Pointu.  
Après un petit laquet, à 2247m 30T 0736676; 4737588, il  atteint la base d'un nouveau défilé, plus rocheux et assez raide - voir photo. Le sentier, à nouveau orienté à l'ouest, s'aplanit  vers 2329m - 30T 0736560; 4737603-, avant de serpenter une dernière fois jusqu'aux abords des lacs de Montferrat.
2h: Rive du lac (cairns) à 2371m; 30T 0736105; 4737725. Sans atteindre le bord du lac, on traverse à droite une zone de blocs puis de pelouses (cairns),  avant de remonter progressivement au nord-ouest dans une sorte de ravine. 
2h 30: Bifurcation à 2515m; 30T 0735631; 4738126.
On s'élève sur une sente d'abord herbeuse qui fait rapidement place à de petits éboulis. Cette trace monte rudement jusqu'à une zone minérale (combe), vers 2670m. 
3h 10 environ: En suivant l'axe du vallon qui se resserre (versant Est du Petit Pic de Tapou), on rejoint vers 2800m, toujours direction NO un névé, assez raide dans sa dernière partie. Un second névé, moins raide, permet d'accéder à la partie supérieure du vallon, direction nord.
3h 40: Vers 2910m - 30T 0734798; 4738235- on appuie à  l'Ouest pour remonter la dernière pente d'éboulis, assez éprouvante. Bien que l'on puisse remonter directement l'éperon Est du Pic du Milieu, j'ai préféré viser le col entre ce dernier et le Grand Pic de Tapou. 
4h 15 environ: Col coté 3111m; 30T 0734291; 4738331. En quelques minutes, on grimpe sans aucune difficulté au sud vers le sommet du:
4h 20: PIC DU MILIEU 3130m; 30T 0734283; 4738314;
Je suis revenu au col coté 3111 pour me diriger au nord  vers le Grand Pic de Tapou. 
On pose une ou deux mains sur les premiers mètres de l'arête qui s'élargit rapidement jusqu'au  sommet. 
4h 30: GRAND PIC DE TAPOU 3150m; 30T 0734355; 4738454.

Je suis revenu par le même itinéraire en suivant les cairns et en essuyant une longue averse à partir de 2850m environ (roches glissantes).
  • (1) On peut continuer sur 400 m environ jusqu'à une passerelle qu'on enjambe  pour rejoindre les pâturages- trajet suivi à la descente.

Maupas, de travers

Magnifique ascension, avec pause bienvenue 
au sympathique refuge du Maupas.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Départ de la montée, près du parking du Lis. (1er jour)

Replat dans le bois de hêtres.

Après la bifurcation à 1380m, 
vaste clairière.

Cascade de Houradade, vers 1550m.

Bifurcation vers 1680m.

Lac Noir à 1911m.

Arrivée au refuge du Maupas.
Au second plan, Crabioules, Lézat.

Zoom sur Tusse de Maupas et Pic de Maupas,
depuis le refuge

Depuis le refuge du Maupas, 
coucher de soleil et mer de nuages autour du Céciré.

Le soleil se lève sur le Cirque des Crabioules, dominé 
par Crabioules, Lézat, Grand Quayrat. (2ème jour)

Depuis la crête de la Tusse de Maupas,
Pic de Maupas et glacier des Crabioules.

Depuis le sommet de la Tusse de Maupas, le Pic de Maupas.

Depuis le sommet de la Tusse de Maupas, Mail Barrat, Pic de Boum,
glaciers de Graouès et de Maupas. 

Depuis le sommet de la Tusse de Maupas, 
regard en arrière sur la vallée du Lis.

Arrivée près du "Mauvais Pas"

Regard en arrière sur le "Mauvais Pas"

Blocs du Maupas, vers 3050m.

Depuis la crête terminale du Pic de Maupas,
Crabioules, Lézat, Grand Quayrat.

Depuis le sommet du Pic de Maupas, Perdiguère, Royo, Literole,
Gourgs Blancs, Crabioules, Spijeoles, Lézat,...
Au second plan, Vignemale, Néouvielle.

Depuis le sommet du Pic de Maupas,
crête nord, pic de Boum, puis sommets ariégeois.

Depuis le sommet du Pic de Maupas,
Pic de Boum, puis Aneto-Maladeta.

Depuis le sommet du Pic de Maupas,
Tuca de Remuñe dominant le Val de Remuñe.
Au loin, Castanesa, Gallinero, Turbon.

5 - 6 septembre 2014:
Classique et magnifique ascension en solitaire de ce grand sommet du Luchonnais, depuis la belle vallée du Lis.
En raison du fort dénivelé (près de 2100m avec les ondulations du terrain...), j'ai choisi de faire étape au sympathique refuge du Maupas.

Le lendemain, l'ascension du Pic de Maupas, précédée de celle de son voisin la Tusse de Maupas, bien que raide et soutenue, se digéra plutôt bien, même si le passage du fameux "Mauvais Pas" -qui donna son nom au sommet- demande un peu d'attention et de bonnes conditions météo.

Le panorama depuis le sommet est très vaste par temps clair.


RESUME DU PARCOURS
Course F+ longue, raide sur la fin.
Petit passage délicat (dalle, vire) sous le Maupas.

Accès route:  Depuis Bagnères-de-Luchon, traverser le centre-ville direction sud, puis emprunter la D125 en direction de la Vallée du Lis et de l'Hospice de France (panneaux). Après environ 4.5km, bifurquer à droite afin d'emprunter la D46 qui franchit deux ponts. Trois kms plus loin, emprunter la D46a jusqu'au dernier parking, aménagé depuis les inondations du 18 juin 2013.
  • 1er jour: Parking du Lis (1120m) - Refuge du Maupas (2430m)
0h 00: Parking du Lis, 1120m; 31T 0299946; 4734476. Terminus de la route.
On franchit la passerelle au sud pour appuyer rapidement au SO. Après une courte portion goudronnée, on repère sur la gauche  les panneaux "Estives des Crabioules", "Refuge du Maupas" etc.. 
Le sentier, assez raide, s'élève dans le bois pour atteindre en 30mn environ un premier replat à 1386m -31T 0300387; 4733739-
0h 45: Bifurcation à la sortie de la forêt, à environ 1400m - 31T 0300397; 4733580. On laisse en face le sentier n°42 pour remonter la clairière au SE. Le sentier retrouve rapidement le bois et on peut contempler la Cascade de Houradade à 1550m, ainsi que d'autres cascades vers 1600m.
1h 25: Nouvelle bifurcation à 1670m; 31 T 0301167; 4732610. 
On laisse à gauche l'itinéraire 40 du lac Vert pour traverser la passerelle et remonter plein ouest. On atteint bientôt un replat et un ruisseau (passerelle récente). Vers 1710m, il s'élève à nouveau franchement et atteint une zone un peu spongieuse vers 1880m. 
2h 30: Début de la montée, à gauche de la cabane de Prat-Long. On aperçoit les câbles EDF qui serviront de repère. A 1945m - 31 T 0299846; 4732827- une nouvelle bifurcation se présente: on laisse à gauche le sentier du Lac Vert pour remonter en lacets serrés, en traversant le ruisseau à une ou deux reprises - passages glissants. 
La voie se rapproche progressivement de la conduite forcée.
3h 30 environ: à 2410m, on passe sous cette dernière pour se diriger vers le refuge, enfin visible. Une petite portion étroite- contournable par la gauche- demande un peu d'attention.
4h: Refuge du Maupas, 2430m; 31 T 0299314; 4732065Le refuge est gardé depuis quelques années par E. et W. Lemaire, accompagnateurs montagne. 
  • 2ème jour: refuge du Maupas (2430m) - Pic de Maupas (3109m), par la Tusse de Maupas (2900m).
0h 00: Du refuge, on emprunte au Sud une sente herbeuse raide qui remonte une croupe granitique, rive gauche du petit lac d'Enfer. Gros cairn à 2525m; 31 T 0299317; 4731766. 
Vers 2580m, on passe une large brèche pour se diriger, toujours au sud et en pente plus douce, vers un plateau parsemé de blocs. L'ascension se poursuit direction SO, au milieu de nombreux cairns. Le terrain n'est pas très stable dans la partie supérieure.
1h 30 environ: TUSSE DE MAUPAS, 2900m; 31T 0299217; 4731024. Vue saisissante sur le Maupas. 
On suit en très légère descente (SSO) l'éperon qui conduit à un col. 
Un peu à gauche de celui-ci, on suit les cairns qui bientôt indiquent une direction sud-ouest.
En prenant comme point de repère un gros rocher noir en contre-haut, on rejoint un cairn à 2902m, annonçant le départ du "Mauvais Pas". 31T 0299049; 4730789. En posant les mains (I+), on grimpe sur la droite, pour rapidement prendre pied sur une vire un peu exposée qui serpente sur quelques mètres. Une fois sur la crête, on remarque un gros cairn qui constituera un bon repère pour le retour. 
J'ai choisi ensuite de basculer versant ouest où l'on trouve une sente cairnée assez raide, alors que la crête, constituée de gros blocs, est un peu plus exposée (II)
2h 15 à 2h 30: PIC DE MAUPAS, 3109m; 31T 0298971; 4730564. Panorama immense par temps clair.... et c'était le cas!

Je suis revenu par le même itinéraire, sous un soleil à peine voilé.