Tempête de ciel bleu au Montmajou!

Sortie "d'entre deux réveillons"
dans une ambiance chaleureuse et sur une neige de cinéma!
Cliquer sur les photos pour  les agrandir.
Dès le village d'Artigue, les sommets du Haut Luchonnais 
(Boum-Maupas-Crabioules-Lézat-Grand Quayrat, Céciré...)
s'illuminent au petit matin.

Traversée du village dans la froidure...

Le joli bois d'épicéas au-dessus d'Artigue.

Progression dans le bois, sur le GR10 
transformé en piste nordique...

Vue imprenable sur Antenac.

Toujours les 3000 du Luchonnais,
au-dessus de Bagnères-de-Luchon.

Arrivée à la cabane de Saunères.

Burat, Bassiouès, 
depuis la montée au-dessus de la cabane de Saunères.

Le Plan de Montmajou est en vue.

Aneto-Maldito- Maladeta,
depuis la crete de Serrat de Crespés.

Crabère, Maubermé, 
depuis les pentes du Montmajou.

Depuis le sommet sud (BF 395) du Plan de Montmajou, 
le Bacanère.

Depuis le sommet sud (BF 395) du Plan de Montmajou, 
Calabasse, Crabère, Maubermé..

Depuis le sommet sud du Plan de Montmajou, Pierre et Odile, 
sur fond de Pic Long-Néouvielle-Arbizon-Montagne d'Areng.

Depuis le sommet du Plan de Montmajou (BF 396), 
Russel-Coronas-Aneto/Maladeta
et Haut Luchonnais (Du Mail Pintrat au Perdiguère).

Depuis le sommet du Plan de Montmajou, Haut Luchonnais:
Mail Pintrat, Boum-Maupas, Crabioules (masquant le Perdiguère),
Lézat, Grand Quayrat, Cap-Hounts-Secs, Hourgade...

Depuis le sommet du Plan de Montmajou, massif d'Aure
(Lustou, Parraouis, Aret, Soum de Salette...)

Arrivée aux cabanes de Peyrehitte pour la "pause" repas,
sur fond d'Aneto-Maldito-Maladeta...

Les agapes vont pouvoir commencer.

Vue sur Antenac à la descente.

Coucher de soleil sur Maladeta...
...la boucle est bouclée...

30  décembre 2014:
Cette sortie est dédiée à notre copain †Alain, amoureux inconditionnel de "ses" montagnes du Luchonnais, disparu en septembre 2014...

Dernière sortie de l'année, dans ce superbe secteur du Montmajou - Bacanère où je n'avais jamais connu le beau temps!

Un ciel parfaitement bleu, une neige bien tracée et l'absence de vent ont permis à notre fine équipe du jour de "Pyrenees-Team.com" (Odile, Pierre, Lyne, Jean-Claude, Chrystel, Gérard et votre serviteur...) de profiter de cette journée à nouveau  mémorable.

Comme le veut la tradition de nos sorties "d'entre deux réveillons", quelques produits locaux digestes (!...) ont été absorbés sans coup férir près de la cabane de Peyrehitte que nous avons annexée pour l'occasion, le temps d'une dégustation...

Grosse pensée pour Robert, organisateur des sorties précédentes du bout de l'An, en délicatesse avec un genou récalcitrant.  

Plo del Naou, premières neiges de novembre

Petit aller-retour au-dessus d'Aspin,
après un "saupoudrage" de neige..
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Départ, col d'Aspin.

Depuis le chemin forestier, vue sur Pene Lounque ou Taoula.

Un peu de neige sur le chemin.

Méli mélo de couleurs d'automne.

L'éclaircie tarde sur le Pic de Midi de Bigorre.

Sentier de crête (Bidour)
et Plo del Naou au second plan.


Un peu plus de neige vers la crête finale.

Le vent a dû souffler dans la nuit...

Timide éclaircie sur Payolle.

En arrivant au sommet, regard en arrière
sur la crête de Bidour et le col d'Aspin.

Sommet du Plo del Naou, le ciel reste couvert...

Borne au sommet.

Au retour (descente du col d'Aspin)
Arbizon et crête de Bidour.

Au retour (descente du col d'Aspin)
Sommets d'Aure (Aret, Tramezaygues).

6 novembre 2014:
Petit aller-retour au Plo del Naou avec ma fidèle chienne Hanna, au lendemain d'une chute de neige attendue depuis longtemps!
En effet, l'arrière-saison 2014 a été particulièrement belle et chaude, et les sommets pyrénéens, y compris les plus hauts d'entre eux, n'avaient connu jusque là que de timides saupoudrages.

La montée vers le Plo del Naou, débonnaire depuis le col d'Aspin, aurait dû me permettre de profiter d'un beau panorama sur l'Arbizon et les sommets de la vallée d'Aure. 

Mais l'éclaircie tant attendue ne vint que tardivement, et les hauts sommets ne firent que de rares apparitions dans le ciel.


RESUME DU PARCOURS:

Accès route: route du col d'Aspin, que l'on ne présente plus... 
On peut l'atteindre depuis Arreau en vallée d'Aure ou Campan / Payolle en vallée de Campan.

0h 00: Col d'Aspin, 1489m; 31T 0281950; 4757877
On suit le panneau indiquant "Plo del Naou", direction sud-sud-ouest. Le chemin s'élève rapidement dans la forêt.
0h 35: A 1630m environ, après une portion en légère descente, on trouve un abreuvoir. Puis le chemin s'élève à nouveau, laisse un large sentier à droite et s'élève sur la gauche - nouveau panneau - vers la crête de Bidour.
Le sentier s'élève sans difficulté vers le sommet. S'aider des bâtons en cas de neige.
1h environ, PLO DEL NAOU (petite borne) , 1754m; 31T 0280745; 4755367.

Au retour, vers 1640m, on peut éviter le chemin et suivre la crête au-dessus du bois (signalé). 

Mes hommages express à Madame(te)

Courte sortie "photos" vers ce voisin du Néouvielle,
 pour contempler les nombreux sommets et lacs,
 loin des foules estivales...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Le Néouvielle s'embrase au petit matin.
(Depuis le lac d'Aubert)

Depuis le lac d'Aumar, Madamète-Estibère.

Lac d'Aumar, Bugatet...

Zoom sur  Ramougn-Néouvielle.

Le Néouvielle se reflète dans le Gourg de Rabas.

Depuis le Gourg de Rabas, pic de Madamète.

Depuis le Gourg de Rabas, 
Cambpieil-Badet-Pic Long au loin.

Zoom sur Alharisses et Campbieil.

Du col de Madamète,
flanc Est du Pic de Madamète (fin de l'ascension).

Depuis la montée finale,
les contreforts du pic d'Estibère.

Campbieil, Ramougn-Néouvielle, 
depuis la montée finale vers le MADAMETE.

Depuis le sommet du Pic de Madamète,
Vignemale, Balaïtous...

Depuis le sommet du Pic de Madamète, Vallon d'Aigues Cluses, 
puis Pic de Midi de Bigorre, Quatre Termes..

Depuis le sommet du Pic de Madamète, 
vue sur Bugatet-Méchant jusqu'au Campbieil.

 Depuis le sommet du Pic de Madamète, 
crête d'Estibère, puis Bastan, Bastan d'Aulon, Arbizon...

 Depuis le sommet du Pic de Madamète, 
Ramougn-Néouvielle, Espade...

Depuis le 2ème sommet de Madamète,
Vallon d'Aigues Cluses et ses lacs.

Zoom sur Badet-Pic Long, à la descente.

Retour vers lacs d'Aumar et d'Aubert.

Couleurs d'automne au lac d'Aumar.

31 octobre 2014:
Courte mais agréable sortie vers ce belvédère joliment placé entre le massif de Néouvielle et le vallon d'Aigues Cluses.

Profitant d'une superbe journée d'automne, mais pressé par le temps ce jour-là, j'ai repéré pour une autre fois la belle région d'Estibère, si sauvage et pourtant si proche du GR10.


RESUME DU PARCOURS:
Aucune difficulté par temps clair 
et en absence de neige.

Accès route: Le départ de cette "version courte" a lieu du Lac d'Aubert (2155m), que l'on atteint en voiture depuis Fabian, et sans péage en octobre... c'est appréciable! 

0h 00:  Du parking d'Aubert, on prend au nord la direction du col de Madamète et de la Hourquette d'Aubert (panneaux). 
0h 10: A 2193m - 31T 0266598; 4747433- , le sentier bifurque à droite et s'élève en direction du Lac d'Aumar qu'il va contourner par la gauche.
En suivant toujours le GR10, on se dirige ensuite au NE.
0h 50: Vers 2350m, - 31T 0266909; 4748275-, le sentier appuie à gauche, donc à l'Ouest puis au NO, en direction du Gourg de Rabas, que l'on rejoint rapidement. Vues magnifiques sur le Néouvielle, le Madamète qui se reflètent dans le lac. 
On passe sur quelques blocs en se rapprochant de l'eau, avant de grimper un peu plus rudement en direction du col.
1h 15: Col de Madamète, 2509m; 31T 0266372; 4748964.
Pour aller au sommet, il ne reste plus qu'à suivre la sente en zig-zag (directe), ou celle qui contourne le sommet par la droite, choix que j'ai effectué au retour.
1h 45 à 2h (maximum): PIC DE MADAMETE, 2657m; 31T 0266067; 4749008. Panorama magnifique dans toutes les directions, même si le Pic Long est masqué par l'ensemble Ramougn-Néouvielle. 
En poursuivant sur quelques dizaines de mètres vers l'ouest dans les rochers, on atteint un second sommet d'où la vue est plus étendue sur le vallon d'Aigues Cluses.

Je suis donc revenu par le sentier qui contourne le sommet, avant d'aller repérer la base du Pic d'Estibère ainsi que sa voie retour un peu plus bas, pour une autre fois.