Lauriolle- Larie, de traviole, mais ravis!

Ascensions raides, exposées
et peu fréquentées, en basse vallée d'Ossau.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
Retour en bleu.

Abri du Bourdiou d'Aspeigt à 842m.

Arriou Lassourde, vers 950m.

Ancien bâtiment des Mines d'Aspeigt (1080m)

Orchis, en montant à la cabane d'Ibech.

Peu avant la cabane d'Ibech,
le Lauriolle apparaît au-dessus des nuages.

Depuis la cabane d'Ibech,
vue sur la Plaine d'Ibech, avec le Pic de Bareilles au fond.

Lauriolle depuis la cabane d'Ibech.

Petite mare au pied du Lauriolle.

Falaises sud du Lauriolle.

Robert et Eric
dans la remontée du couloir (raide et exposé).

Cheminée du Lauriolle,
avec les 2 options de montée.

Depuis le haut de la cheminée du Lauriolle, le Pic d'Anie.
A gauche, le Pic de Bergon.

Avec Eric au départ de la vire.
Photo de Robert. 
ATTENTION: vire peut-être effondrée en 2013?

Eric dans l'escalade du dernier mur.
Photo de Robert.

Remontée de la crête finale du Lauriolle;
au second plan, Larie, Mailh Massibé, Montagnon.

Depuis le sommet du Lauriolle:
Pic du Midi d'Ossau, Sesques, Marère, Bergon.

Depuis le sommet du Lauriolle, Pic de Gerbe, 
puis Gabizos, Ger-Amoulat... Photo de Robert... 
...qui tient la croix -effondrée- en équilibre pour l'occasion...

Au retour, roche percée 
au-dessus du mur à désescalader.

Depuis le col coté 1758,
vue sur le Lauriolle.

Arrivée à la pointe cotée 1867.
Au fond, Ossau, montagnes de Gourette.
Photo de Robert.

Crête de Larie jusqu'au pic principal.

Lauriolle depuis la crête de Larie.

26 mai 2012:
Le Lauriolle fait partie, avec le Bergon, l'Arcizette et le  Pic du Lac de la Chourique par exemple, des sommets béarnais de mauvaise réputation. Ollivier et Véron ne s'y sont pas trompés dans leurs topo-guides en avertissant le lecteur de manière assez ferme.

Son ascension sur terrain délicat et exposé sur la fin du parcours s'adresse à des montagnards expérimentés et équipés. Ses pentes abruptes ont malheureusement fait des victimes comme le rappelle notamment une plaque située vers 1700m.

On ne s'étonnera donc pas de sa très faible fréquentation, tout comme  la crête de Larie située au NO du Lauriolle. En terrain un peu moins délicat mais toujours hors sentier, cette portion sauvage conduit à une pointe cotée 1867 suivie d'une profonde brèche. (1) 

Un grand merci à Robert-qui avait déjà gravi la "bête"- et à Eric de m'avoir accompagné dans cette sortie aussi rude qu'esthétique.
  • (1) Pour accéder au sommet principal  (Pic de Larie ou Lariou) par la voie normale, il est préférable, depuis l'Abri du Bourdiou d'Aspeigt, d'emprunter la piste de la cabane de  Lauda puis le col de Lariou.

RESUME DU PARCOURS:
Ascension du Lauriolle exposée, sur terrain fuyant.
Piolet utile en toute saison.
Corde éventuelle.

AVERTISSEMENT: L'ascension du Lauriolle, malgré son altitude modeste, se mérite. Le terrain est de mauvaise qualité dès 1700m. A partir de la cheminée, les obstacles sont sérieux et la voie reste exposée jusqu'au sommet. La crête du Larie est moins délicate, mais le terrain reste médiocre. A éviter absolument sur sol humide.

Accès route: depuis le village de Bielle en vallée d'Ossau, prendre au niveau d'un calvaire une route sur la droite. On remonte la rue d'Aspeigt avant de franchir un pont sur l'Arriou-Mage. On trouve 100m plus loin une petite route goudronnée qui remonte la rive droite du torrent. On stationne environ 4,5km plus loin au niveau de l'Abri du Bourdiou d'Aspeigt.

0h 00: Aire de stationnement près de l'abri du Bourdiou d'Aspeigt, 842m. 30T 0706249; 4767411.
On suit la piste au SO pour laisser un peu plus tard un embranchement à 930m environ (barrière). On traverse l'Arriou Lassourde vers 950m.
A 1090m - 30T 0706688; 4766585-, on laisse à droite les constructions en ruines des anciennes mines d'Aspeigt (bâtiment imposant) pour continuer sur la piste.
1h 40: Refuge d'Ibech, 1443m, 30T 0706365; 4765236. Belle vue sur la plaine d'Ibech au Sud et sur les parois du Lauriolle à l'Ouest.
Il faut alors monter au S-O, près de la clôture. On trouve bientôt un sentier qui s'élève rudement, puis redescend un peu au NO pour atteindre une petite mare. 
En contournant celle-ci par la gauche, on s'élève plein Ouest puis N-O dans une zone d'éboulis où la voie est mal marquée - sente à 1585m; 30 T 0705736; 4765161.
2h 20: Vers 1640m, nous avons appuyé au N-NO pour viser un couloir situé entre un piton en contre-haut à gauche et la paroi sud du Lauriolle. Le terrain est délicat dans sa dernière partie. Nous avons dû contourner un névé par la gauche en nous aidant parfois des mains et du  piolet. 30T 0705590; 4765362.
2h 50: Base de la cheminée à 1760m; 30 T 0705583; 4765406. Nous y avons laissé nos sacs mais avons conservé nos piolets. Il est possible de remonter cette cheminée "comme un escalier" par la gauche (portions terreuses, I+), ou de la contourner par la droite (1) où on s'élève un peu plus en zig-zags. 
Après la cheminée, vers 1810m, la voie s'incurve aussitôt  à GAUCHE (Nord). On prend alors pied sur une mince vire exposée, un peu masquée par la végétation au niveau d'un petit affaissement de terrain. On s'accroche "délicatement" aux  racines, tout en testant ses prises de pied... ATTENTION: CETTE VIRE SE SERAIT EN PARTIE EFFONDREE EN 2013 (?) SUITE AUX  INTEMPERIES.
On poursuit dans la même direction (nord) avant de buter sur un mur de 5-6m. On l'escalade directement (II exposé), pour arriver près d'une curieuse roche percée et d'une brèche d'où l'on découvre  le versant nord du pic.
3h 10: Brèche à 1838m; 30T 0705619; 4765418. Terrain herbeux et terreux. On s'élève légèrement flanc nord, en testant toujours ses prises (petites terrasses raides)
3h 20: Le LAURIOLLE, 1858m; 30T 0705638; 4765402. Vaste et beau panorama.

Nous sommes descendus très prudemment -aucun relâchement possible- jusqu'à la base de la cheminée où nous avions laissé nos sacs.
Ayant prévu de poursuivre vers la crête de Larie, nous sommes restés à flanc direction Ouest après avoir longé la base d'un piton, toujours en terrain exposé et croulant. 
4h 15: Col sans  nom à 1758m; 30T 0705221; 4765405.
La voie s'infléchit au NO pour aller chercher la crête. Vers 1800m, il faut contourner un piton coté 1809 par la droite (2) -rochers inclinés où l'on prend appui sur la paroi- et s'élever ensuite vers une première cote insignifiante (1858m sur mon altimètre).
4h 45: En suivant le fil de la crête, on rejoint vite un deuxième Sommet coté 186730T 0704849; 4765763.  On trouve ensuite une brèche profonde qui marque une rupture de crête. 

Au retour, grâce à Robert qui connaissait bien la zone du Lauriolle, nous avons contourné ce dernier par le Nord au lieu de filer vers la cabane d'Ibech.
Après une zone un peu gondolée située au Nord du col à 1758m, nous avons alors rejoint une petite brèche à 1751m -30 T 0705452; 4765530-, avant de plonger au Nord en direction d'une sente cairnée. Celle-ci s'approche de la forêt, devient noirâtre vers 1615m (30T 0705410. 4765769) et oblique au NNO puis à nouveau Nord, toujours en lisière du bois. Après une courte portion herbeuse, on  trouve une piste à 1366m:  30T 0705189; 4766544.
En suivant cette piste, on rejoint la bifurcation et la barrière laissées le matin, à 930m.
7h à 7h 15: Abri du Bourdiou d'Aspeigt.
  • (1) J'ai choisi à la montée le côté gauche (tracé rouge sur la photo), et la variante indiquée en bleu à la descente.
  • (2) Pour prolonger la crête vers le Pic de Larie, il semble possible, juste après la pointe cotée 1809 -terrain fuyant-, de rejoindre le vallon opposé en direction du Pas d'Escarrebirat (non testé).

4 commentaires:

Robert a dit…

Aupa Peio,
Qu'il est fascinant ce Lauriolle, à ne pas prendre à la légère, il se mérite... Encore une superbe journée Montagne en ta compagnie et celle d'Eric dans ce superbe site peu fréquenté de la vallée d'Ossau. Milesker

@+
Robert

Lagrole a dit…

Aupa Robert,
En effet, un superbe mais rude sommet qui demande une concentration maximale. Ta connaissance du terrain nous a permis d'avancer doucement mais sûrement.
Milesker et à bientôt dans nos Pyrénées.
Peio

Anonyme a dit…

Bonjour,

merci pour ces superbes topos très bien illustrés et détaillés !
je suis à la recherche d'infos pour faire la jonction entre le Pic de Montagnon et le pied du Lauriolle.
Vous évoquez une brèche entre le Pic Lariou et les côtes avant de revenir au pied de la cheminée finale du Lauriolle ?

Vous qui connaissez très bien le coin visiblement, est-il possible de la franchir ou de la contourner ?

Merci a vous pour d'éventuelles réponses sur cette jonction quelque peu complexe et sauvage !

Sportivement
Nicolas
Mon email : nicolas.darmaillacq@gmail.com

Lagrole a dit…

Bonjour Nicolas et merci de ce commentaire sympa!
Dans le sens Lariou-Lauriolle, donc direction Sud-Est, on peut descendre en direction du Pas d'Escarrebirat et remonter à flanc jusqu'à la cote 1809 (voir carte et tracé sur le topo du blog) puis en direction du pied du Lauriolle sans difficulté d'escalade. On contourne ainsi la brèche par la droite.
Nous avons regardé ce passage au retour, c'est un peu hors sentier mais beaucoup moins raide.
Je vous envoie un mail avec un peu plus de détails.
@+