Tuc del Rosari, la Gelée Royale

Magnifique sortie hivernale, plus enneigée que gelée,
non loin de Baqueira et de ses suites royales...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Peu après le départ,
le massif Aneto-Maladeta dans le dos.

Première montée au milieu des sapins. 

Passage au premier lac de Baciver
(Estanh de Baish de Bacivèr), à 2130m. 

Un curieux arbre mort émerge du lac gelé. 

Vers 2300m, vue sur le Tuc del Rosari. 

Depuis la montée vers le Collada dels Estanys del Rosari,
vue sur Posets, Luchonnais. 

Dernière montée vers le Tuc del Rosari. 

Du sommet du Tuc del Rosari (2594m),
Tuc del Montanyo d'Arreu, Tuc Dera Llança
Plus loin, Punta Alta, Comaloforno, Besiberri... 

 Du sommet du Tuc del Rosari, le Tuc de Marimanha.
Au loin, le Mont Valier

 Du sommet du Tuc del Rosari,
Pierre pose devant le Tuc de Bacivèr et le Maubermé.

 Descente près de la collada des Estanys del Rosari.
Au second plan, voie du Tuc de Marimanha.

Arrivée près de l'Estanh Rosari de Bacivèr.
Au second plan, Tuc de Bacivèr, Tuc de Marimanha. 

 L'équipe du jour au 2ème lac de Bacivèr
(Estanh Rosari de Bacivèr, 2320m).

Descente dans le vallon, 
en contrebas du 1er lac de Bacivèr.

29 décembre 2012:
Magnifique sortie en Val d'Aran, vers les lacs de Bacivèr et le Tuc del Rosari (2594m).
Placée entre 2 réveillons, cette ascension en raquettes - ou à skis pour certains d'entre nous- a permis d'éliminer ....provisoirement... quelques toxines, dans une neige de cinéma.

Un grand merci à Robert pour son organisation sans faille et à tous les participants de cette journée mémorable passée dans un cadre superbe.

RESUME DU PARCOURS:
NB: Attention aux croisement des pistes de ski 
au départ...et à l'arrivée...

Accès route: Depuis Montréjeau, suivre la N 125 jusqu'à St Béat, puis la N-230 (Esp.) jusqu'à Vielha. Monter en direction de la Station de Baqueira-Beret, jusqu'au dernier parking.

0h 00: Parking de l'Orri, 1858m; 31T 0332624; 4730302.
On coupe la première piste (bleue) pour filer direction E-SE, rive droite du vallon de l'Arriu Malo. On remonte vers l'Est la combe en se faufilant sans difficulté entre les sapins. On laisse un premier petit lac (invisible avec la neige...) pour grimper un peu plus rudement.
1h 20: Combe à 2109m; 31T 0334573; 4729509. On passe légèrement au-dessus (Nord) du premier"grand" lac de Bacivèr, l'Estanh de Baish de Bacivèr, (2130m), avant de remonter à flanc le vallon vers l'Est. Après une portion un peu raide vers 2250m, la pente  s'atténue au niveau d'un vaste replat d'où l'on aperçoit au NE le Tuc de Bacivèr et le Tuc de Marimanha,  et à l'E-SE le Tuc del Rosari.
2h 30: Dernière portion presque plate vers 2380m -31T 0336576; 4729396-, située au sud des Estanys Deth Rosari del Bacivèr, avant de grimper sévèrement au SE en zig-zags en direction du col.
3h à 3h 10: Collada dels Estanys del Rosari, 2480m; 31T 0336852; 4729341. La crête se remonte au Sud sur une pente plus raide qu'il n'y paraît. Nous avons laissé raquettes et skis pour monter la dernière partie avec ou sans crampons (je n'ai pas chaussé les crampons car la neige était assez molle et dissimulait quelques trous)
3h 30 à 3h 45: TUC DEL ROSARI, 2594m (2608m sur mon altimètre), 31 T 0336881; 4729038. Très beau panorama sur les Pyrénées centrales et ariégeoises, les Besiberris etc...

Au retour, après avoir descendu la même crête jusqu'au Collada dels Estanys del Rosari, nous avons profité du beau temps pour effectuer une longue pause restauration (!)..., près des Estanys Deth Rosari del Bacivèr.
Nous avons ensuite rejoint le premier lac (Estanh de Baish de Bacivèr), pour le contourner par la droite jusqu'à son déversoir. 
On plonge ensuite à l'O-NO dans un vallon, assez étroit au départ. On se rapproche du ruisseau (Arriu Malo) pour trouver un premier replat à 2005m - 31 T 0333930; 4729520-, et rejoindre le bas des pistes de la station, avant de remonter jusqu'au parking situé au-dessus du bar-restaurant.
5h 30 à 6h: Parking de l'Orri.

Gar, Saillant, et réciproquement

Pentes raides et superbes belvédères
sur les Pyrénées centrales.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Falaises du Saillant (et du Gar?)
depuis le bois, vers 800m. 

Bifurcation à 880m. 

Col de Teyech. 

Peu après le col de Teyech,
quelques rochers spectaculaires.

Isard dans l'un des couloirs
du Pic Saillant.

Au col coté 1600, 
dernière montée vers les Pics de Saillant -Gar. 

Depuis le sommet du Pic Saillant,
Mont Valier, Mail de Bulard, Serre-Haute, Crabère, Maubermé... 

Depuis le sommet du Pic Saillant, le Pic du Gar. 

Depuis le sommet du Pic Saillant,
Pic Long, Néouvielle, Arbizon, Pic du Midi de Bigorre, Montaigu 

 Depuis le sommet du Pic Saillant, 
zoom sur Aneto-Maladeta.

 Du Schrader à l'Arbizon,
depuis le sommet du Pic du Gar.
Au premier plan, Pic Saillant.

Du sommet du Pic du Gar, le Haut-Luchonnais.

Descente du Pic du Gar en direction du Col de Caube.

Bifurcation à 1277m.

Descente vers Bezins-Garraux.

24 novembre 2012:
Superbe sortie automnale vers ces sommets "jumeaux" bien connus des Haut-Garonnais.

Sur les cartes IGN, le nom de ces deux pics est inversé: le Pic Saillant est en réalité le Pic du Gar ... et réciproquement! Il est de toute façon facile de ne pas se tromper car le Pic Saillant est orné d'une immense croix métallique.

La montée depuis Bezins-Garraux est variée et parfois raide mais relativement fréquentée, alors que le retour en boucle par le col de Caube est plus solitaire.

Merci à Elizabeth, à son fidèle chien Tyron, ainsi qu'à JP et ses copains pour ces beaux moments de montagne et d'échanges.


RESUME DU PARCOURS:
Pentes assez raides sous le col de Teyech.

Accès route: Depuis Montréjeau, prendre la N125 en direction de St Béat. Environ 2 kms avant ce village, grimper à gauche vers Eup par la D44f. Après ce village, laisser successivement le château à droite, et l'embranchement de Garraux sur la gauche. Se garer près de l'église de Bezins-Garraux.

0h 00: parking de l'église à 740m;  31T 0312080; 4755938.
On suit la piste à droite (panneaux) en laissant une maison sur la gauche. Quelques minutes plus tard (petit panneau directionnel) on prend à gauche la piste qui monte en douceur.
0h 30: On quitte la piste à 880m environ- 31T 0311832; 4756666- pour s'élever à droite (nouveau panneau "Pic du Gar") sur un sentier bien marqué. Il s'élève en lacets dans la forêt en se rapprochant progressivement des falaises du Pic Saillant, pour atteindre bien plus tard le col de Teyech (pentes plus raides sur la fin)
2h à 2h 10: Col de Teyech, 1460m; 31T 0311634; 4757370. On bascule aussitôt en face (NE) pour emprunter à droite (Nord) un sentier qui s'élève en corniche en direction de la base des falaises, versant ouest du pic Saillant. A la sortie de la forêt, le sentier se redresse et on aperçoit en contre-haut un petit col.
2h 45: col à 1635m - 31T 0311810; 4757975 - Nous avons appuyé à droite avant de redresser notre trajectoire pour viser le dernier col entre Gar et Saillant.
3h 15 environ: PIC SAILLANT, 1756m; 31T 0312069; 4757679. Enorme croix métallique et beau panorama sur le Luchonnais, le massif Aneto-Maladeta, les montagnes du Couserans etc...
En revenant au col, on se hisse sans difficulté sur le second sommet du jour:
3h 30: PIC DU GAR, 1785m; 31T 0312271; 4757857. Très beau panorama également, un peu plus étendu sur les sommets ariégeois.

Pour le retour en boucle par le col de Caube, il faut d'abord revenir au petit col entre Gar et Saillant.
On dégringole ensuite une sente vers l'Est en évitant de s'approcher de la base des falaises (sentes de troupeaux un peu exposées). Le sentier perd de l'altitude, traverse plus tard un ruisselet situé près d'un poste de chasse en mauvais état, puis remonte légèrement vers une petite crête vers 1480m. Il redescend de plus belle dans le bois en s'orientant au SE puis au Sud.
5h: Col de Caube, 1355m; 31T 0314064; 4756735. On laisse à gauche le sentier (Tour du Cagire semble-t'il) pour descendre à droite donc plein sud.
5h 15: Carrefour de sentiers et panneau récent sur un arbre -voir photo-, à 1277m: 31T 0314021; 4756408: on laisse à gauche le sentier de Boutx pour descendre à droite (NO puis ouest) dans la belle forêt de hêtres. 
5h 45: Cabane de Plansous à 926m; 31T 0313154; 4756120. On continue à descendre pour trouver la Fontaine d'Argelès où l'eau est sensée nous faire vivre jusqu'à 100 ans (!!), et on rejoint le point de départ.
6h 15 environ: Eglise de Bezins-Garraux.

Mont Né, Pic du Lion, Tech, Montious, en boucle

Beau parcours de crête, 
et panoramas époustouflants.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours; retour en orange.

Port de Balès. 

Mont Né depuis les environs de la Serre de Mont Cassan,
dans la froidure... 

Le sommet du Mont Né est en vue. 

Depuis le sommet du Mont Né, Aneto-Maladeta  et
Haut Luchonnais (Boum-Maupas, Perdiguère, Spijeoles, Hourgade...) 

Depuis le sommet du Mont Né:
Estos-Parraouis, Aret, Campbieil-Pic Long, Néouvielle... 

Depuis le sommet du Mont Né,
Cambpieil, Badet-Pic Long, Massif du Néouvielle, 
Arbizon, Pic du Midi de Bigorre. 

En descendant du Mont Né, Lac de Bareilles ou de Bordères
dominé par Pic du Lion et sommet du Tech. 

Cromlech et menhir au Port de Pierrefite. 

Depuis le sommet du Pic du Lion,
Bacanère, Har, Crabère, Serre Haute, Maubermé,  Montlude...

Depuis la crête venant du sommet du Tech, le Montious. 

 Depuis le sommet du Montious,
vue de l'Aneto jusqu'au Schrader.

Descente dans la neige, vers le lac de Bareilles.

Depuis la piste du Port de Balès, au retour,
zoom sur Aneto-Maladeta.

Rencontre insolite en Barousse, au retour,
avec un daguet (jeune cerf)...

7 novembre 2012:
Superbe parcours de crête, effectué en partie dans la neige, commençant par le Mont Né, pour filer en direction du Pic du Lion, rejoindre le Sommet du Tech, et conclure en beauté sur le Montious via le discret sommet du Jambet.

Les panoramas qu'offre ce parcours sont époustouflants par temps clair: ils s'étendent de l'Ariège aux Hautes Pyrénées en s'offrant au passage le massif Aneto-Maladeta, le Haut Luchonnais et les sommets de Troumouse et de la vallée d'Aure.

RESUME DU PARCOURS:
Un ou deux passages étroits près du Montious.

Accès route: Depuis Mauléon - Barousse ou  Luchon (route de Bourg d'Oueil), prendre la direction du Port de Balès.

0h 00: Port de Balès, 1775m; 31T 0295880; 4749876. 
On suit la piste au NO en légère descente; on la quitte au bout de 500m environ pour emprunter à gauche une piste empierrée (bifurcation à 1733m; 31T 0295709; 4750327). On suit cette piste pendant environ 50 mn pour atteindre un col.
1h à 1h 15: Col à 2026m, panneau; 31T 0293815; 4751497. On remonte au Sud la crête de la Pale (clôture, échalier) en direction du sommet.
1h 50: MONT NE, 2147m; 31 T 0293914; 4750259. Panorama extraordinaire sur tous les hauts sommets des Pyrénées.
On descend vers le Port de Pierrefite vers le Sud, en suivant sur la fin des sentes de troupeaux.
2h 20: Port de Pierrefite, 1855m; 31T 0293498; 4749288. Cromlech au milieu duquel trône un beau menhir...
On s'élève toujours au Sud sur la crête en esquivant la clôture. Le parcours ondule tant bien que mal en suivant la crête de la Coume du Lion et s'oriente bientôt au SO.
3h 50: PIC DU LION, 2107m; 31T 0292491; 4747506. Panorama immense.
Pour grimper au Montious il faut d'abord descendre au N-O (un peu raide) vers le Col du Lion que l'on atteint en quelques minutes. La remontée N-O puis Ouest vers le sommet du Tech est courte mais raide, j'y ai pris tout mon temps...
4h 30: Sommet du TECH, 2138m; 31T 0292020; 4748034. 
On poursuit en légère descente (Ouest) vers le sommet du Jambet, puis le parcours vient buter sur le dernier ressaut rocheux du Montious. Le jour de ma sortie, le petit dédale rocheux l'on pose un peu les mains était partiellement recouvert de neige dure.
5h environ: MONTIOUS, 2171m; 31T 0290985; 4748566. Point culminant de la zone, signal géodésique... et magnifique panorama qui n'a rien à envier à celui de ses voisins.

DESCENTE:
Depuis le sommet du Montious, je suis revenu sur mes pas pendant environ 15mn. 
On trouve alors un col avec cairn à 2090m -31T 0291297; 4748366- d'où démarre un sentier plongeant vers le lac de Bareilles, bien visible à l'Est. 
Parvenu aux abords du lac à 1770m, il faut s'orienter à l'Est dès que possible pour remonter vers le Port de Pierrefite. Depuis ce col, il ne reste plus qu'à suivre au NE la piste qui passe près du refuge du Mont Né (source à proximité).
7h 15 à 7h 30: Port de Balès.

Añelarra, la Torre: Déserts à volonté!

A l'ombre des célèbres voisins
Anie et Trois Rois/ Hiru Erregeen Mahaia,
une longue et superbe boucle en vallée de Roncal.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Anie, Anialarra, depuis le refuge de Belagua,
au petit matin. 

Sortie du bois, vue sur la double pointe de
Puntal Bajo de Ukerdi. 

Remontée du GR12, vers 1600m. 

Zone de lapiaz, près du Col à 1689m. 

Depuis la montée vers le col de L'Insole,
sommets de Haute Soule.

Col de L'Insole/Anaye,
et face Sud d'Anialarra ou Añelarra. 

Remontée de la face Sud d'Anialarra,
à la recherche de la fissure... 

Lapiaz et quelques crevasses, 
peu avant l'ascension de la Torre 

Sommet de la Torre. 

Depuis le flanc SE d'Anialarra,
Ossau, Peneblanque.
On aperçoit le Vignemale dans l'échancrure. 

Du sommet Est d'Anialarra,
vue sur le sommet principal et la pointe occidentale. 

Soumcouy et Anie depuis le sommet d'Anialarra. 

Le groupe au sommet d'Anialarra ou Añelarra,
Billare, puis Ossau, Peneblanque...
Au loin et à gauche, Balaïtous- Frondellas.
Photo de Robert.

Du sommet d'Anialarra, Peneblanque, Trois Rois.
Au loin, Visaurin, Ansabère. 

Du sommet occidental d'Anialarra ou antécime ouest,
les arres d'Anie et le Pic d'Arlas. 

Depuis la crête Ouest d'Añelarra ou Anialarra, au retour,
nouvelle zone de lapiaz et de pins noirs.
Au second plan, Lapaquiza Linsola, Txamantxoia.

Retour paisible dans le bois,
en suivant le GR12. 

Anie-Anialarra depuis le vallon de Belagua.

6 octobre 2012:
Magnifique et longue boucle (24 kms environ!) en vallée de Roncal, permettant de gravir l'un des sommets les moins connus du massif de "Larra". Un peu comme celle d'Ukerdi, la crête d'Añelarra ou Anialarra est en effet éclipsée par ses célèbres voisins Anie/Ahuñamendi et Hiru Erregeen Mahaia / Mesa de los Tres Reyes/Pic des Trois Rois. 

Cette montagne est pourtant idéalement située pour observer la complexité de l'immense et inextricable massif calcaire où il ne fait pas bon flâner par temps de brouillard... 

La voie que nous avons empruntée depuis Belagua utilise le GR12 ou "Euskal Herriko Ibilbidea" au départ du refuge de Belagua. Pour corser l'aventure, nous n'avons suivi ce beau sentier qu'au retour, après une montée plus rude et plus "secrète" par le sentier d'Ezkilzarra.  

Après un long cheminement jusqu'au col de L'Insole, nous avons franchi en guise d'échauffement (!) un sommet escarpé et très peu visité, la Torre, à l'Ouest d'Añelarra, puis avons remonté la crête par le Sud.

Ce fut une très belle et conviviale journée passée en compagnie des fidèles Roland, Pierre, Eric et Robert que je remercie chaleureusement.


RESUME DU PARCOURS:
Passages hors sentier en forêt.
et autour de la Torre (F+ ?)
A éviter par temps incertain.
Faire une bonne provision d'eau.

Accès route depuis la France: Franchir le Col de la Pierre St Martin (appelé Portillo de Ernaz par les Roncalais) et descendre dans la vallée de Belagua. Après le col d'Eraize / Eraizeko lepoa, poursuivre encore sur environ 2kms et prendre à gauche la route signalée en direction du refuge (hélas fermé...) de Belagua.

0h 00: Refugio de Belagua, 1428m; 30T 0676626; 4756978.
Nous avons "plongé" à l'E-SE dans la jolie fosse d'Ezkilzarra (poljé?) pour  viser de l'autre côté l'entrée d'un petit défilé (balisage bleu... intermittent...). Le sentier s'enfonce dans le bois et s'oriente à l'Est. Nous avons trouvé quelques troncs abattus qui ont compliqué la progression en forêt.
0h 50:  Cairn à 1305m; 30T 0679167; 4756742. Nous avons longé la base d'une paroi située à gauche sans l'atteindre, afin d'appuyer à l'ENE.
1h 10 à 1h 20: Sortie du bois et magnifique vue notamment à l'Est sur le double sommet de Puntal Bajo de Ukerdi  à 1583m; 30T 0679706; 4756653. NB: Eviter de descendre à droite (Sud)
Après avoir louvoyé vers la gauche (N-E) sur une ou deux barres (petit passage délicat), on zigzague ensuite direction Est, puis E-SE en évitant les difficultés, avant de retrouver avec soulagement le GR12.
1h 45: "Croisement" avec le sentier du GR12 à 1584m; 30 T 0680104; 4756864.
La voie désormais bien tracée emprunte le magnifique passage d'Aniabarkandia, évite les barres et crevasses pour se diriger vers le col de L'Insole ou d'Anaye. 
3h 50 à 4h: Col d'Anaye ou de L'Insole, 2045m (panneau); 30T 0684821; 4756142.
Il faut désormais viser la face Sud d'Anialarra qui semble infranchissable. Une sente se dirige pourtant vers la muraille, d'abord au NW, puis franchit un ressaut (éboulis croulants). 
A 2145m (30T 06844791; 4756300) nous avons laissé sur la droite la voie d'Anialarra et son couloir (bloc coincé), pour appuyer plein Ouest en direction de la Torre, bien visible. Le parcours, à flanc et  hors sentier, demande pas mal de vigilance dans les lapiaz parfois taillants (pas de II isolés, crevasses). On contourne bientôt le piton par la droite avant de trouver quelques rares cairns et de grimper en posant un peu les mains. Udernier passage étroit près du sommet demande un peu d'attention.
4h 30: LA TORRE, 2161m; 30T 0684587; 4756300. Le cairn sommital est placé sur un minuscule piton (!). Belle vue sur Larra, Peneblanque, Trois Rois/Budogia etc..
Nous avons ensuite remonté en diagonale la face Sud d'Anialarra en direction du sommet occidental, puis du sommet principal. Toujours hors sentier, nous avons abordé les pentes terminales en choisissant les points les plus faibles dans des éboulis raides et parfois croulants.
5h 10: ANIALARRA ou AÑELARRA, 2358m; 30T 0685113; 4756547. Très beau panorama sur les arres, les sommets du Haut Béarn, le Balaïtous, les montagnes de Zuriza etc... Le Pic d'Anie et le Soumcouy semblent bien proches. 
Nous avons suivi la crête jusqu'à AÑELARRA occidental (2349m); 30 T 0684864; 4756628, puis direction O-NO (hors sentier, à éviter en cas de brouillard).
5h 45: Vers 2000m, nous avons bifurqué à gauche (SO - 30T 0683280; 4757061) en visant en contrebas une zone herbeuse traversée à la montée. La descente plutôt raide s'effectue dans une sorte de vallon qui se rétrécit au milieu des lapiaz. 
6h 40: Jonction avec le GR12 à 1835m - 30T 0683010; 4756728. 
Il ne reste plus qu'à suivre scrupuleusement le sentier magnifiquement tracé jusqu'à Belagua.
8h 45 environ: Refuge de Belagua.